Lyon Capitale N°166 du 8 au 14 avril 1998
Lyon Capitale N°166 du 8 au 14 avril 1998
Article payant

Il y a 20 ans : le Grand Lyon se jette à l'eau

Il y a 20 ans dans Lyon Capitale – En 1998 la communauté urbaine du Grand Lyon annonce 1,5 milliards de francs d'investissement public en faveur de l’environnement. La moitié de cet argent vise à maintenir la qualité de l'eau dans la région et à la protéger de la contamination des eaux usés.

Après une première charte instaurée par Michel Noir en 1992 et dont la plupart des objectifs ont été atteint, la communauté urbaine du Grand Lyon lance un nouveau plan pour l'écologie en ce mois d'avril 1998 baptisé "Agenda 21". L'objectif : entrer dans le XXIe Siècle, si possible avec les mains encore plus propres. 1,5 milliards de francs sont ainsi investis, dont la moitié pour le maintien de la qualité de l'eau dans la région. Encore aujourd'hui cette qualité est scrutée de près par la ville de Lyon.

Il vous reste 75 % de l'article à lire.
Article réservé à nos abonnés.

Connectez vous si vous êtes abonnés
OU
Abonnez-vous

à lire également
Stéphane Bern
D’abord journaliste à Jours de France, magazine spécialisé dans l’actualité des familles royales européennes, puis sur Europe 1 où il a narré pendant plusieurs années les destinées des grands de ce monde, Stéphane Bern s’est véritablement fait connaître du grand public le 31 août 1997, sur le plateau du journal télévisé de TF1, pour évoquer la mort de la “superstar” Lady Di. Dès lors, le chroniqueur royal lyonno-luxembourgeois est propulsé sur le devant de la scène. Depuis trois ans, il est au chevet du patrimoine français en péril, après avoi été nommé “Monsieur Patrimoine” par le président de la République. Rencontre avec un “raconteur d’histoires”, “profondément attaché à Lyon”, qui publie son 42e livre Les Records de l’histoire (Albin Michel) et un cahier de vacances spécial Secrets d’Histoire.
Faire défiler vers le haut