Lyon Capitale n°166 p.4
Article payant

Il y a 20 ans : Citizen Planchon

Il y a 20 ans dans Lyon Capitale – Roger Planchon, homme de théâtre incontournable de la scène culturelle française, s'est construit un véritable empire dans le milieu qui atteint son apogée à la fin des années 1990.

Roger Planchon défendait les nantis dans les années 1950, début 1998 son empire culturel semble lui avoir fait oublier ses luttes de jeunesse. Ce pilier du théâtre lyonnais, patron du TNP, des Cinémas CNP, gérant de structures de production et de la Commission du film a transformé la ville à son image, en en faisant une place culturelle française incontournable. Ce faisant, il s'est imposé comme un acteur de premier rang dans le milieu, une présence totale qui frise parfois avec un totalitarisme à peine dissimulé. Prince de la décentralisation théâtrale, Roger Planchon a tissé des liens solides avec élus et investisseurs lyonnais, qui sont toujours prêts à mettre la main au portefeuille pour l'aider à financer ses projets. A la fin des années 1990, l'homme a mis en place un véritable "système Planchon", témoin de la main mise omnisciente qu'il a sur la scène culturelle Lyonnaise.

Il vous reste 89 % de l'article à lire.
Article réservé à nos abonnés.

Connectez vous si vous êtes abonnés
OU
Abonnez-vous

à lire également
L'Hôtel-Dieu et le pont de la Guillotière à la fin du XVIIIe
Le Grand Hôtel-Dieu ouvre ses portes à Lyon, achevant sa transformation d'hôpital à centre commercial. Au XIXe siècle, on pensait qu'une ancienne malédiction pesait sur tous ceux qui empêcheraient l'Hôtel-Dieu d'être un hôpital dédié aux pauvres. Gérard Collomb, instigateur du projet, est-il maudit ?

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut