Capture d’écran 2012-12-28 à 18.19.45

Haspop de la Star Academy : le Kamel Ouali made in Lyon

Membre historique des Pockemon Crew, directeur artistique du Cirque du Soleil, le Rhôdanien s'était révélé au grand public avec America's got a talent puis la version française du programme. Depuis quelques semaines, il est le nouveau prof de danse de la Star Academy sur NRJ12.

Capture d’écran 2012-12-28 à 18.13.58 ()

Lyoncapitale.fr : Comment s'est passé votre recrutement ?

Haspop : Au mois d'août, je me tournais les pouces. Et puis j'ai reçu un appel de la Star Academy. Ils étaient intéressés par mon profil. Sur le coup, je leur ai répondu que je n'étais pas chanteur, je croyais que c'était pour être candidat ! Et quand ils m'ont expliqué que c'était pour faire partie de l'équipe enseignante, j'ai dit : "il est où Kamel Ouali ?". En fait, ils voulaient une nouvelle équipe de profs. Plusieurs chorégraphes ont candidaté. Ce qui explique qu'ensuite, des gens se sont dits : "qu'est-ce qu'il fait là ?" Mais moi, les critiques me rendent plus forts. Après je vais bosser.

Vous suiviez les premières Star Ac sur TF1 ?

Oui, j'ai vécu la 1re et la 2e, après je suis parti aux Etats-Unis. J'étais fan. Je me mettais à la place des élèves.

Vous parlez de Kamel Ouali, que pensez-vous de son travail ?

Je le respecte, c'est quelqu'un de généreux. C'est un modèle pour tous les chorégraphes.

Vous le connaissez ?

Non, mais j'aimerais. Je le connais à travers l'écran de télé.

Vous essayez de vous rapprocher de ce qu'il faisait ?

Non, j'apporte ma touche, mon style. Je ramène un peu de cirque du soleil (où il est directeur artistique, ndlr) dans mes tableaux.

Capture d’écran 2012-12-28 à 17.32.31 ()

Comment organisez-vous vos cours ?

Je suis professeur, chorégraphe et metteur en scène. Je donne deux cours de deux heures par semaine, les mardis et mercredis. je participe aux évaluations le vendredi. Et le jeudi, je bosse sur le prime toute la journée. On travaille sur les mises en scène et les chorégraphies. Et puis, il y a le challenge de la semaine. Là, je mets la pression sur un élève qui devient la star du show comme Daniel, jeudi dernier. Il y a aussi tout le travail de préparation. Au début, je devais préparer 14 tableaux pour les 14 élèves.

Parmi les élèves, y en-a-t-il qui sont forts en danse mais plus faibles en chant ?

Pas spécialement, ils sont tous plus ou moins au même niveau. Ils suivent une initiation à la danse et à la mise en scène.

Capture d’écran 2012-12-28 à 18.19.45 ()

Certains ont-ils la grosse tête ? Est-ce difficile de travailler avec eux ?

Tous sont attachants. Jimmy est sorti jeudi dernier, j'étais un peu triste de son départ. Dans mon cours, je ne veux pas de compétition. Je veux avoir en face de moi une famille, avec de l'entraide pour réaliser de beaux tableaux. C'est leur moment à eux, je veux qu'ils brillent.

Vous pouvez quand même nous livrer un pronostic, nous dire qui vous voyez aller en finale...

Je ne peux pas donner de noms, ça va être faux. Il y aura des surprises. D'après le prime, les plus faibles sont devenus les plus forts et les plus forts sont devenus plus faibles. Les compteurs sont remis à zéro.

On dit que cette année, le niveau est plus faible que les autres années...

Ce n'est pas vrai. Regardez la première saison, certains chantaient comme des casseroles. Ils ont énormément de cours, ils sont dans une bulle pour progresser. S'ils devaient se payer ses cours, ça leur coûterait 15 00 euros par mois. Là c'est gratuit. Et ils progressent vite.

Capture d’écran 2012-12-28 à 17.19.06 ()

Vous êtes filmé constamment. Vous sentez-vous à l'aise avec les caméras ?

D'habitude je me présente, et puis tout de suite, je danse ou je mime. Et j'évacue le stress dans la gestuelle. Là, je regarde les élèves et ça me donne un trac de fou. J'ai l'impression d'être avec eux dans les tableaux, sauf que je ne bouge pas. Et après on m'interroge pour juger de leur prestation. Je ne suis pas à l'aise pour parler, pas à ce moment-là. Et puis je ne suis jamais satisfait, je suis un perfectionniste compulsif !

Quels sont vos projets pour 2013 ?

La Star Ac termine fin février. Je repars en mars à Las Vegas pour un an. Je suis directeur artistique du cirque du soleil, pour les événements spéciaux. Il y a deux ans c'était Elvis. Je vais bosser un an là-bas avec une équipe d'une vingtaine de danseurs et d'acrobates.

à lire également
Pom Bessot et Philippe Lefait, les parents de Lou © DR
Pom Bessot et Philippe Lefait viennent lire ce lundi et mardi le journal qu’ils ont écrit pour raconter le quotidien de leur fille Lou, atteinte d’une grave dysphasie, pour sensibiliser le public aux troubles du langage. Rendez-vous au musée des Beaux-Arts.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut