Fête lumières 2013 Paradise Castelbajac
Lost Paradise

Fête des lumières 2013 : le paradis de Castelbajac en vidéo

Jean-Charles de Castelbajac, grand invité de la Fête des lumières 2013, a imaginé pour la cour de l’hôtel de ville son paradis perdu, Lost Paradise. Présentation vidéo par Lyon Capitale, avec son créateur.

Pour la Fête des lumières à Lyon, le créateur de mode Jean-Charles de Castelbajac s'est lâché, avec une œuvre très spirituelle mais aussi très jeune. Il a investi la cour de l’hôtel de ville avec son jardin d'Eden. Une constellation d'étoiles est projetée au sol, création de son fils Guilhem, photographe, résidant à New York.

De la verdure artificielle grimpe le long des murs, et au-dessus de la fontaine, parmi les plantes vertes, s’inscrit en néon cette phrase tirée d'une chanson de Bob Dylan : “I’m getting dark, too dark to see I feel like I’m knocking on the Heaven’s door.” La musique est très importante dans cette création, avec ce gimmick – Lugdunum – qui revient sans cesse. La bande-son est l’œuvre du complice de Castelbajac, Mr Nô, jeune Clermontois prodige de la techno, dont la famille est en partie originaire de Lyon.

---

Pour accéder à la cour de l’hôtel de ville : entrée place des Terreaux.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut