Festival Les Européennes aux Ateliers : regard neuf sur le vieux continent

Sans tutelle et en roue libre, un virage à prendre.

Il connaît déjà l'événement pour s'y être illustré à plusieurs reprises en tant que metteur en scène. Cette fois, Simon Delétang compte poser sur ces journées de lectures de textes inédits et de petites formes théâtrales sa propre marque, "plus internationale", en invitant un grand nombre de metteurs en scène étrangers, qu'il a eu envie de faire dialoguer avec des comédiens lyonnais, en plus de vouloir insuffler à cette édition des Européennes un esprit "plus festivalier". Pour cette première véritable opération en tant que co-directeur du théâtre des Ateliers (dont il partage le pilotage avec le fondateur, Gilles Chavassieu), Delétang fait aussi le choix, judicieux, d'offrir enfin sa place à la traduction, un versant de la littérature souvent laissé pour compte, alors que fondamental parce que véhicule. "Si je suis honnête, je me rends compte que, la plupart du temps, je monte moi-même des pièces
traduites", note Simon Delétang qui, au moment de cet échange, se trouvait justement à Berlin où il travaille à la mise en scène d'un texte de Heiner Müller.
Les Européennes. Du 14 au 17 mai, au théâtre les Ateliers, 5 rue du petit david, Lyon 2è. www.theatrelesateliers-lyon.com

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut