Empty Moves et Noces au Toboggan : du bon Preljocag

La première, Empty moves (part I), se nourrit d'une performance sonore de John Cage effectuée en 1977 au Teatro Lirico de Milan et lui permet d'explorer l'aléatoire dans la construction chorégraphique, le lien mouvement et son (ici la voix), l'émotion brute de la gestuelle en dehors de toute narration. Un travail abstrait, inédit, saisissant et d'une grande précision. A l'inverse, la deuxième pièce Noces, illustre la géniale partition d'Igor Stravinsky, s'inspire d'un mariage dans le milieu paysan russe dont la mariée est longtemps absente et monnaie d'échange de familles. Violente, barbare, portée par une musique éclatante, la danse instaure une atmosphère, lourde et explosive, où se mêlent les mystères de la sexualité et de la mort.

Empty Moves et Noces d'Angelin Preljocaj. Le 24 avril au Toboggan,
14 avenue Jean Macé, Décines. 04 72 93 30 00. www.letoboggan.com

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut