Couv Amant de Patagonie

Des livres pour tous les étés 5/6 - L'Amant de Patagonie

La saison est propice, nous vous proposons cet été de vous poser avec un livre (ou une liseuse si vous ne pouvez décidément plus vous passer d’un écran) et de voyager en littérature. Chaque semaine jusqu’à la mi-août, la sélection d’un de nos critiques. Aujourd’hui, retour en Amérique du Sud, et même au sud du Sud.

Navigatrice hors pair, détentrice d’un palmarès enviable en matière de course transatlantique, Isabelle Autissier est aussi capable d’écrire de vrais, de bons romans. C’est le cas de L’Amant de Patagonie.

Le livre décrit les amours d’une jeune Écossaise révoltée et d’un Indien, au fin fond de la Patagonie. Mais cette intrigue, façon Roméo et Juliette du bout du monde, si elle tient le lecteur en haleine – depuis la fuite des deux amants dans des terres sauvages jusqu’à leur séparation et la vie que doit alors mener la jeune femme parmi les colons –, n’est pas le seul intérêt du roman.

Admirablement documenté, écrit dans une langue qui rend justice à la beauté des paysages, il ressuscite toute une époque. Celle de la colonisation de la fin du XIXe siècle, des excès qu’elle a entraînés et des destructions des ressources naturelles aussi bien qu’humaines qu’elle a engendrées.

On est saisi par la force de la perspective historique mais également par la réflexion écologique qui s’inscrit en creux dans ce livre captivant.

---------------

L’Amant de Patagonie, d’Isabelle Autissier, éditions Grasset, 2012.

à lire également
Fête du livre de Bron 2018, hippodrome de Parilly © Paul Bourdrel
En inscrivant sa programmation dans la thématique “Une soif d’idéal”, la Fête du livre de Bron a trouvé une fois encore un terreau propice à la réflexion et à la lecture, multipliant notamment, outre les grands auteurs, les approches audacieuses de la lecture publique.
Faire défiler vers le haut