Danse : Maryse Delente entre conscience et fantaisie

L’artiste “doit-il mettre en scène les tourments de notre quotidien, parler des guerres et des crises… ou offrir un espace d’“oubli” ?” Proposition de réponse chorégraphiée sur la scène du centre Charlie-Chaplin.

Ancienne soliste du ballet de l’Opéra de Lyon, Maryse Delente a créé en 1985 sa compagnie, qui resta dix ans en résidence à Vaulx-en-Velin. Nommée par la suite directrice du Ballet du Nord au centre chorégraphique national de Roubaix, elle est aujourd’hui basée à Roanne, dans un lieu nommé L’Usine qui lui permet de créer mais également de développer un travail autour de la danse sur le territoire. Elle est une artiste qui a toujours occupé une place à part dans le paysage chorégraphique français, revendiquant une danse expressionniste et lyrique, campant très souvent des portraits de femmes mi-anges, mi-démons, très sensuelles, avec une gestuelle à la fois poétique, violente et dramatique.

Elle revient à Vaulx-en-Velin pour présenter Emzara, sa dernière création, interprétée par sept danseuses, qui pose la question du rôle de l’artiste au sein de la société : “Doit-il mettre en scène les tourments de notre quotidien, parler des guerres et des crises qui bouleversent nos vies, des violences faites au vivant ? Ou bien doit-il choisir d’offrir un espace d’“oubli” où la beauté, la pensée poétique, transforment nos vies minuscules en rêves majeurs ? Ma démarche artistique m’a toujours amenée vers les rêves majeurs, non sans culpabilité. Avec Emzara, je veux juxtaposer ma conscience du désastre certain et ma “fantaisie”.”

---

Emzara, de Maryse Delente. Jeudi 7 à 19h30 et vendredi 8 novembre à 20h30, au centre culturel Charlie-Chaplin (Vaulx-en-Velin).

En tournée ensuite à Andrézieux-Bouthéon (le 15 nov.), Roanne (les 26 et 27 nov.) et Irigny en février.

à lire également
Stephen Thompson dans Compulsory Figures © Xavier Veilhan – Diane Arques / Adagp, 2019
Pendant la Fête des lumières, les Lyonnais pourront découvrir sous la verrière des Subsistances (quai Saint-Vincent) la performance sur glace de Stephen Thompson, mise en scène par Xavier Veilhan. Danse, magie et patinage seront au rendez-vous.
d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut