The Recoil of words – chorégraphie Tânia Carvalho © Romain Etienne
The Recoil of words – chorégraphie Tânia Carvalho © Romain Etienne

Danse : le souffle de Carvalho aux Subsistances

La chorégraphe portugaise Tânia Carvalho aime la danse pure et veut “penser sans mots”. Elle revient à Lyon dans le cadre du Best-Of des Subsistances.

La cofondatrice du collectif Bomba Suicida, la chorégraphe portugaise Tânia Carvalho, revient aux Subsistances avec The Recoil of words, que l’on pourrait traduire par “Le recul des mots”. Tânia aime la danse pure, considérant que le mouvement est un langage en tant que tel sans qu’il y ait besoin de mots pour le penser ou l’écrire. Créée sur LAD, pièce pour cornemuse de la musicienne Julia Wolfe qui fut composée comme une suite transformée d’un unique son, cette création résume sa recherche.

“Au cours de mon travail, dit-elle, je suis devenue très occupée à penser sans mots. Je pense aux mouvements, aux intensités corporelles, aux rythmes, aux pauses, aux figures, aux atmosphères. J’essaie de ne penser qu’à travers les images qui s’accumulent progressivement, jusqu’à ce qu’elles commencent à confiner une forme spécifique. J’aime penser aux mouvements en tant que langage – ils le sont, en fait. Et, précisément à cause de cela, en pensant ainsi, je suis conduite à éviter les mots.”


Tânia Carvalho / The Recoil of Words – Du 15 au 17 novembre à 20h aux Subsistances


[Article extrait du supplément Culture de rentrée de Lyon Capitale]

à lire également
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut