Gérard Collomb
©Tim Douet

Collomb convoque Stéphane Bern pour un tweet sur le musée des Tissus

Gérard Collomb n’apprécie pas qu’on fasse les louanges de ses adversaires : pour avoir écrit un tweet félicitant les mérites de Laurent Wauquiez dans le sauvetage du musée des Tissus, Stéphane Bern a été convoqué dans le bureau du ministre.

"Le Musée des Tissus de Lyon sauvé du démantèlement par l’aide de la région Rhône-Alpes et de Laurent Wauquiez.” D’un seul message sur le réseau social Twitter, Stéphane Bern, chargé par l’Elysée d’une mission de sauvegarde du patrimoine en péril, s’est vu convoquer au ministère de l’Intérieur par le premier flic de France révèle le site Salade Lyonnaise. Il faut dire que le sujet est sensible pour Gérard Collomb : pour sauver le musée des Tissus, la chambre de commerce et d’industrie de Lyon a tranché en faveur du plan de sauvetage de Laurent Wauquiez, président de la région, au grand dam de l’ancien édile lyonnais.

Stéphane Bern a bien tenté de démentir cette convocation sur Twitter : “Rassurez-vous personne ne m’a « convoqué ». Gérard Collomb et Laurent Wauquiez savent que je suis attaché au musée des Tissus dans ses murs !” Mais Gérard Collomb a depuis confirmé sur France Info avoir reçu l’animateur de télévision. La raison de cet entretien quelque peu particulier ? “Parce que je pense que le projet de Laurent Wauquiez est mauvais", évoque-t-il sobrement. Quant au mélange des genres entre son rôle de ministre de l’Intérieur et ses fonctions lyonnaises révolues, l'amalgame ne semble pas le déranger outre mesure : "Ce n'est pas parce que je suis ici que je ne pense pas à ma ville de Lyon."

Le 9 octobre dernier, c’est Bernard Pivot qui raillé sur Twitter la défaite de Gérard Collomb et Georges Képénékian sur le dossier du musée des Tissus : "Prévoir dans le Musée des Tissus rénové deux mouchoirs aux larmes de dépit de Collomb et Képénékian, maires de Lyon qui voulaient le fermer." L’actuel maire de Lyon lui avait alors sèchement répondu en critiquant "les visiteurs du soir qui viennent à Lyon pour dire comment sauver le musée des Tissus".

à lire également
Gérard Collomb à la sortie du conseil des ministres, le 12 juin 2018 © Ludovic Marin / AFP
Le texte final de la loi asile-immigration a été adopté ce mercredi 1er août à l’Assemblée nationale. Une décision qui ravit le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, mais ne satisfait pas l’opposition, pour des raisons différentes.
1 commentaire
  1. Abolition_de_la_monnaie - 19 octobre 2017

    Après 'la force tranquille', la 'dictature facile'. 😀 Combien de cumul de postes décisionnels sur la métropole et autour ? https://www.youtube.com/watch?v=k7atSWw8mS4

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut