Expo : Veks Van Hillik s’invite au centre d’art Spacejunk à Lyon

Le centre d’art lyonnais Spacejunk accueille Veks Van Hillik, artiste majeur du lowbrow, pour une exposition intitulée “Darwin Theorem”.

Veks Van Hillik est presque né un crayon à la main. Il dessine depuis son plus jeune âge en s’inspirant de la nature qui l’entoure. Ses créations représentent majoritairement des créatures fantastiques, sortes de chimères ténébreuses et angoissantes.

Veks Van Hillik leur donne du relief grâce à la technique du clair-obscur, qui consiste à réaliser des gradations de couleurs sombres sur un fond très clair (ou inversement, des couleurs claires sur un fond sombre) afin de créer un fort contraste, à l’origine du relief.

Figure montante du lowbrow

Le lowbrow est un courant artistique apparu en Californie vers la fin des années 1970. Veks Van Hillik en reprend les codes principaux, puisque son travail est teinté par le street art, le graffiti, le tattoo, les jeux vidéo ou encore la BD. À l’instar du courant dans lequel il évolue, Veks Van Hillik joue également avec les codes des médias populaires et avec ceux de la pop culture.

Veks Van Hillik / Darwin Theorem – Du 27 janvier au 25 mars, à Spacejunk.
Vernissage en présence de l’artiste, le 27 janvier à 18h30.
Visites guidées de l’exposition, les samedis 18 février et 18 mars de 16h à 17h.
à lire également
© Pauline Roset / Fondation Bullukian (montage LC)
Dans le cadre de la Biennale 2019, la fondation Bullukian accueillait Jérémy Gobé et Andrea Mastrovito. Détournements de matériaux et de techniques, regard contemporain sur un répertoire classique, recours au mouvement du visiteur, utilisation de l’architecture comme support et mise en perspective du rapport de l’homme à la nature sont au cœur des questionnements des deux artistes. Expo prolongée jusqu’au 30 janvier.
Faire défiler vers le haut