Ça s’est passé un 15 septembre à Lyon : 614 magistrats révoqués

De la nomination par le roi d’un gouverneur de Lyon âgé d’un an, en 1595, à l’ouverture de l’ENS en 1987, Lyon Capitale vous rappelle les événements historiques ayant marqué les 15 septembre lyonnais au fil des siècles.

1595 : Le roi nomme son fils naturel César, duc de Vendôme (âgé d'un an) gouverneur de Lyon, et Philibert de la Guiche lieutenant et gouverneur de son fils, pour Lyon et la province.

1612 : Lettres patentes autorisant les Ursulines à s'établir à Lyon (rue de la Monnaie).

1633 : Arrêt du Conseil confirmant aux habitants de Lyon l'exemption des droits d'aide, pour le vin de leur cru vendu au détail. Lettres patentes le 30 novembre.

1715 : Mort d'Antoine Bathéon, conseiller en la Cour des Monnaies, seigneur de Vertieu. (Lyon St Pierre - St Saturnin). Baptisé à Lyon, St Pierre - St Saturnin, le 21 janvier 1656.

1739 : François de la Rochefoucauld, marquis de Rochebaron, est nommé commandant pour le Roi en Lyonnais, Forez et Beaujolais, en place de Pierre de Masso, décédé.

1771 : Constitution de la loge "La Bonne foi" ; par "Les Deux loges réunies".

1792 : Troubles, pillage des marchés et manifestations de femmes. Le 17 la foule essaie d'envahir l'Hôtel de Ville.

1795 : Banquet des vétérans du siège, anciens défenseurs de Lyon contre la Convention.

XIXe : un assassinat au théâtre des Célestins

1849 : Inauguration de la statue de Jean Kléberg (par le sculpteur Bonnarie), et de sa grotte factice.

1851 : Un déséquilibré, Antoine Jobard, assassine une femme au théâtre des Célestins, pendant la représentation.

1854 : Incendie des bâtiments de l'ancienne commanderie de St Georges. Souscription publique en faveur des sinistrés.

1855 : Représentations aux Célestins, avec la grande tragédienne italienne Adélaïde Ristori.

1867 : Installation de la mairie du 5ème dans les locaux loués 56 avenue de Noailles.

1868 : Inauguration et bénédiction d'une statue de la Vierge, en fonte, au sommet du mont Cindre.

1870 : Élections municipales. Tous les élus républicains. Bakounine arrive aussi à Lyon, au matin, venant de Locarno, en compagnie du russe Ozeroff et du polonais Lankiewicz. Il en repartira dans la nuit du 29 au 30.

1877 : Procession solennelle pour le transfert du Saint Sacrement des religieuses de l'Adoration Réparatrice, de la rue du Plat à la rue Henri IV.

1883 : Révocation de 614 magistrats. (six à la Cour d'appel).

1895 : À Marseille, départ de la mission lyonnaise d'exploration commerciale en Chine.

XXe : la station Croix-Paquet ne sera pas provisoire

1900 : Réouverture du théâtre Joly rénové, rue Ste Marie des Terreaux.

1914 : Devant le pavillon allemand de l'Exposition, on expose des canons et un tank pris aux allemands. (Le 21, ils sont répartis sur plusieurs places de Lyon).

1932 : Entrée en service du tramway électrique Lyon-Neuville ("le Train bleu").

1936 : À la Rhodiacéta, des ouvriers en grève séquestrent les trois directeurs (délivrés le lendemain par le Commissaire de police) ; ils nomment un comité de direction qui remet l'usine en marche, et fonctionne du 15 au 28 septembre.

1947 : Ouverture de la Chapelle du Lycée Ampère transformée en salle d'exposition (pour une exposition d'art sacré ; d'autres suivront).

1952 : L'ambassadeur extraordinaire de l'empereur d'Éthiopie (Tafassa Habt Hikael) remet à E. Herriot le grand cordon de l'ordre de la Trinité. À l'Hôtel de Ville.

1972 : Inauguration d'une maison municipale de retraite place Danton (3e).

1976 : Le Conseil des ministres nomme Mme Nicole Pasquier déléguée nationale à la Condition féminine, en résidence à Lyon.

1978 : Ouverture de la station provisoire de la place Croix-Paquet, sur la ligne de métro C. (Elle restera définitive).

1980 : Le Conseil municipal approuve la passation d'un marché avec la société "SETIC.", pour la fourniture d'un film de publicité sur Lyon.

1983 : Adieu aux armes du général Boone, gouverneur militaire. Sa lettre d'adieu aux chefs de corps de la 5e R.M. explique sa démission par son opposition à la politique militaire du gouvernement.

1984 : Jean-Baptiste Echinard, professeur à l'externat Sainte-Marie, est ordonné diacre, en l'Église Ste Bernadette de Caluire.

1986 : Réouverture au public du funiculaire de Saint-Just après les travaux de modernisation et la reconstruction de la gare de Saint-Just. Inauguration officielle le lendemain.

à lire également
Il y a 20 ans dans Lyon Capitale - À l'occasion du journal de la biennale, Lyon Capitale dresse un portrait de Guy Darmet, qui ne vit que pour le monde de la danse. Directeur de la Maison de la Danse, Guy Darmet a organisé la première biennale de la danse en 1984. Lyon Capitale […]
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut