Défilé de la Biennale danse 2014, rue de la République © Stéphane Rambaud
Défilé de la Biennale danse 2014, rue de la République © Stéphane Rambaud

Biennale de la danse 2016 : tout ce qu’il faut savoir sur le défilé

Le programme du défilé de la 17e Biennale de la danse, qui aura lieu au stade de Gerland dimanche 18 septembre, a été dévoilé ce mardi.

Le Programme :

13h30 – ouverture au public des portes su stade Gerland

14h45 – concert live live Rumbanama, un grand orchestre constitué spécialement pour le Défilé 2016 illustrant les grands styles de rumbas aujourd’hui dans le monde avec un collectif de musiciens de Lyon, Perpignan et Barcelone.

16h – début du défilé dans le stade.

Final - Spectacle sensationnel et poétique de Yoann Bourgeois, "FUGUE / TRAMPOLINE VARIATION NUMÉRO 4". Ensuite, tous les participants rejoindront le char de l'Orchestre national de Lyon et danseront la "Rumba Tarentelle" avec le public.

Il reste des places

Contrairement aux années précédentes, où il suffisait de se rendre place Bellecour et rue de la république, cette année, il faudra être muni d'un billet pour entrer dans l'enceinte de Gerland. Et il reste encore des places. Les billets sont gratuits et disponibles uniquement sur le site www.biennaledeladanse.com.

(Sur le site, les inscriptions se font par 2. Il suffit de se reconnecter pour ajouter d’autres places)

Transports : venez plus tôt

L'organisation conseille "d’arriver en avance sur place." Pour vous rendre au stade, vous pourrez prendre la ligne B du métro jusqu'à l'arrêt Stade de Gerland. La fréquence des métros va être augmentée. Le stationnement et la circulation aux alentours du stade seront interdits de 7h à 19h (avenue Tony Garnier, allée Pierre de Coubertin, rue Jean Bouin...).

Pour fluidifier l'entrée au stade il est conseillé de ne pas venir avec des sacs à dos trop volumineux ou avec des bouteilles d'eau puisqu'elles seront interdites dans l’enceinte du Stade. Une fouille des sacs sera effectuée à l’entrée. "Un service de buvette sera proposé pendant la manifestation, mais aucun vestiaire ne sera assuré", explique l'organisation.

En tout, plus de 100 policiers vont être mobilisés et seront appuyés par la police municipale.

à lire également
Cathy Bouvard, aux Subsistances, en octobre 2018 © Tim Douet
Depuis quinze ans à la tête des Subsistances, Cathy Bouvard s’est vu proposer un défi qui ne se refuse pas : les Ateliers Médicis, dont l’ambition est rien de moins que de transformer par la culture la ville de Clichy-sous-Bois et de faire émerger des artistes qui ne soient pas “du sérail”. Une des fondatrices de Lyon Capitale tire donc sa révérence et dresse à cette occasion le bilan d’une ville qui a muté. Avec la crainte qu’elle ne se re-quenellise…
Faire défiler vers le haut