A la Biennale, Hicham Berrada reçoit le prix de l’artiste francophone

Avec son œuvre olfactive Mesk-ellil, le jeune artiste marocain Hicham Berrada a fait l’unanimité auprès du jury, qui lui a attribué le prix de l’artiste francophone 2015, mercredi soir, à la Sucrière.

Sur scène, c'est un jeune homme tout en longueur et hésitant qui s'approche du micro, face à la ministre de la Culture, Fleur Pellerin, présente pour l'inauguration de la 13e Biennale de Lyon. Hicham Berrada remercie sobrement le jury : “Je suis fier d'être aux côtés de tous ces artistes, de faire partie de ce monde”, explique-t-il, ravi. Pourtant cet artiste, le plus jeune de la Biennale, diplômé de l'Ecole nationale supérieure des beaux-arts de Paris, a déjà fait ses preuves.

Résident au 104 à Paris depuis septembre 2014, Hicham Berrada est reconnu dans le milieu branché de l'art contemporain. Il a notamment exposé son travail au palais de Tokyo à Paris ou au PS1 à New York.

Cette fois, c'est pour son installation poétique et olfactive Mesk-ellil (Musc de la nuit), qu'il est récompensé à Lyon. Dans une salle obscure et bleutée, des jasmins de nuit sont coincés dans des terrariums aux parois de verre. Le cycle jour/nuit est inversé et les fleurs exhalent leur arôme sous un éclairage “clair de lune”.

13e Biennale d’art contemporain de Lyon – Jusqu’au 3 janvier 2016. Lieux et horaires sur Biennaledelyon.com
à lire également
Changement de direction, rapprochement avec le musée des Beaux-Arts, fonctionnement de la Biennale d’art contemporain, la ville de Lyon a présenté ce mercredi la nouvelle organisation du MAC de Lyon.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut