Vinatier

Vinatier : la fermeture de la blanchisserie ne passe pas

Une cinquantaine de personnes se sont rassemblées ce matin devant l'hôpital du Vinatier à Lyon 8e pour protester contre la fermeture de la blanchisserie. 26 personnes sont menacées de reclassement.

Le rassemblement était organisé par la CGT. Une semaine après le mouvement de grève générale lundi et mardi dernier, 14 des salariés de la blanchisserie de l'hôpital psychiatrique du Vinatier se sont portés grévistes ce matin. Une cinquantaine ont manifesté devant l'hôpital à 10h30. Mais comme les salariés étaient réquisitionnés par leur directeur via le préfet, ils ont quand même assuré leur mission.

Tous protestaient contre le projet de fermeture de la blanchisserie de l'hôpital révélé en septembre. 26 personnes risquent ainsi d'être reclassées aux HCL, probablement à St-Priest selon la CGT. "375 000 euros pourraient être débloqués par l'ARS dans ce but prochainement pour assurer leur reclassement", affirme la CGT.

Le syndicat propose de faire l'économie de cette somme et d'abandonner l'idée de fermeture de la blanchisserie. "Nous travaillons tous pour répondre aux besoins d’une population souvent en grande difficulté. La charge de travail redouble, il manque des agents de partout, c’est la misère dans tout l’hôpital. Le directeur nous écoute mais n’entend pas, pour lui nos interventions, nos paroles sont du vent.", écrivent les grévistes sur leurs tracts.

Une nouvelle journée de mobilisation est prévue le 27 novembre, mercredi prochain. Ce jour là, les membres de la Fédération hospitalière française (FHF) doivent normalement se réunir au Vinatier.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut