L’école Renan à Villeurbanne est occupée à partir du 21 mars pour loger un élève et ses parents. Photo : Collectif Renan sans toit

Villeurbanne : l'école Renan occupée pour loger un élève à la rue

À partir de lundi 21 mars au soir, l'école maternelle Renan, à Villeurbanne, va accueillir un élève et ses deux parents pour la nuit.

Rebelote. Trois mois après l'occupation du gymnase Cusset, qui avait hébergé 40 personnes, le collectif Renan sans toit va investir l'école maternelle Renan pour loger une famille. Un enfant de 6 ans, scolarisé à l'école, et ses deux parents vont bénéficier de ce répit. "C'est une famille roumaine qui vit à la rue depuis des années. Le petit est sans domicile depuis qu'il est né", explique Anne-Sophie Huchard, membre du collectif. "C'est une famille très discrète et on n'avait pas pu identifier leur situation. Ils vivent actuellement dans une caravane, sans eau ni électricité", poursuit-elle.

L'objectif du collectif est double : permettre à la famille de passer plusieurs nuits au chaud, et faire pression sur la préfecture, en charge de l'hébergement d'urgence, pour l'ouverture de nouvelles places. Alors que trois écoles sont déjà occupées à Lyon, le dispositif d'hébergement d'urgence est saturé. Et ce malgré l'ouverture de 500 places supplémentaires et pérennes à l'hiver 2021-2022. Le 16 mars dernier, le collectif prévenait : si aucune solution n'est trouvée, l'école Renan sera occupée.

Lire aussi : Lyon : l'école Michel Servet à nouveau occupée pour loger des élèves sans abri

Enfants à la rue : bientôt une nouvelle école occupée à Lyon ?

À l'école, l'enfant et ses parents auront non seulement un toit sur leur tête, mais aussi un début d'accompagnement social. "La famille a cessé de demander de l'aide au 115 (numéro d'aide pour l'hébergement d'urgence, ndlr) parce qu'ils pensaient ne pas y avoir le droit. Ils ne savaient aussi pas qu'ils avaient le droit à un suivi social et à l'AME", détaille Anne-Sophie Huchard. Pour l'heure, ce sont les enseignants qui vont veiller sur la famille, et se relayer pour être présents chaque nuit dans l'école pour accueillir la famille.

Mi-mars, le collectif Jamais sans toit, mobilisé pour les élèves sans domicile, recensait encore 77 enfants scolarisés qui dorment à la rue dans la Métropole, dont 22 à Lyon.

Pour aller plus loin sur le sujet :

À Villeurbanne, soulagement pour les familles logées au gymnase Cusset, devenu lieu d'hébergement d'urgence

Métropole de Lyon : pour les élèves sans domicile, la solidarité s'organise

Plan 0 enfants à la rue : dans un ancien commissariat, la Ville de Lyon inaugure des places d'hébergement

Contre le sans-abrisme, la Métropole de Lyon se veut bonne élève devant l'État et l'Europe

À Lyon, les politiques changent, les sans-abri restent

Un membre du collectif Jamais sans toit était venu sur le plateau de Lyon Capitale TV, en novembre 2021.

 

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut