Véronique Trillet-Lenoir
© Tim Douet

Véronique Trillet-Lenoir : “Queyranne est rassurant”

La cancérologue Véronique Trillet-Lenoir, numéro 2 sur la liste de Jean-Jack Queyranne pour la métropole de Lyon, est l’invitée de L’Autre Direct. Elle évoque les raisons qui l’ont poussée à s’engager en politique en vue des régionales de décembre.

“Je ne remplace personne”

Investie numéro 2 sur la liste socialiste de la métropole, Véronique Trillet-Lenoir remplace Caroline Collomb, démissionnaire, initialement positionnée à cette place. Mais Véronique Trillet-Lenoir ne rentre pas dans les polémiques politiques lyonnaises : "Je ne remplace personne. Je ne suis pas encartée et, comme la plupart de mes concitoyens, je suis loin de ces discordes qui ne mobilisent pas les gens."

Véronique Trillet-Lenoir explique les raisons qui l'ont conduite à rejoindre Jean-Jack Queyranne : "Face à cette agitation, Queyranne a un discours rassurant et apaisant, il ne se laisse pas divertir. Je m'engage derrière lui, car je partage ses valeurs. Je ne vois pas chez lui des ambitions nationales qui dérangent les citoyens."

Dans l’entretien vidéo ci-dessous, la nouvelle entrante en politique tacle le candidat de la droite et du centre : "Laurent Wauquiez s'est porté au secours de Nadine Morano, ça me choque." Véronique Trillet-Lenoir développe aussi des mesures en matière de santé que Jean-Jack Queyranne portera durant la campagne.

4 commentaires
  1. Marine - lun 5 Oct 15 à 19 h 02

    Je pense que son métier de cancérologue doit être prenant, comment cette personne va t-elle faire pour 'surfer' sur son métier et les régionales. Il faut du temps, il faut voyager un peu, il faut se donner à fond dans mon rôle d'élus, comment va t-elle faire ? Monsieur Queyranne n'a pas un discours rassurant, mais politique. Il a peur de perdre les élections. Si vous lisez bien tous les articles, si vous regardez bien tous les twets, Monsieur Queyranne n'a jamais autant fait parler de lui. Avant, on pouvait parfois le voir, ou l'entendre !!!!

  2. Robes Pierre - mar 6 Oct 15 à 9 h 33

    Étonnante réaction de cette dame qui aurait dit que son chef de file était incompétent, où comment parler pour ne rien dire. Comme le souligne Marine 'où va-t-elle trouver le temps ?

  3. spacelex - mar 6 Oct 15 à 10 h 39

    Grisounet-JJQ n'a rien trouvé de mieux que de trouver une cancérologue - de ses amis ? - pour combler le trou laisser par l'ablation de la tumeur socialiste de sa liste. Sa spécialité étant un tantinet anxiogène, pas sure que cela rassure les électeurs. En tout cas, il est urgent que l'une et l'autre consultent un otorhinolaryngologiste car Laurent WAUQUIEZ ne cesse de le répéter et de l'écrire : il sera le président de cette région et seulement ça.

  4. lc - mar 6 Oct 15 à 16 h 03

    À force de coups bas et de chamailleries socialistes, il arrive un moment ou être rassurant devient la seule option. Triste spectacle d'une majorité déchirée et d'un mauvais bilan.. se faire de la pub en mettant une cancérologue qui n'aura évidemment pas le temps de s'investir pour son mandat révèle l'ampleur du malaise de 'l'équipe' Queyranne...!

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut