Véronique Trillet-Lenoir
© Tim Douet

Véronique Trillet-Lenoir : “Queyranne est rassurant”

La cancérologue Véronique Trillet-Lenoir, numéro 2 sur la liste de Jean-Jack Queyranne pour la métropole de Lyon, est l’invitée de L’Autre Direct. Elle évoque les raisons qui l’ont poussée à s’engager en politique en vue des régionales de décembre.

“Je ne remplace personne”

Investie numéro 2 sur la liste socialiste de la métropole, Véronique Trillet-Lenoir remplace Caroline Collomb, démissionnaire, initialement positionnée à cette place. Mais Véronique Trillet-Lenoir ne rentre pas dans les polémiques politiques lyonnaises : "Je ne remplace personne. Je ne suis pas encartée et, comme la plupart de mes concitoyens, je suis loin de ces discordes qui ne mobilisent pas les gens."

Véronique Trillet-Lenoir explique les raisons qui l'ont conduite à rejoindre Jean-Jack Queyranne : "Face à cette agitation, Queyranne a un discours rassurant et apaisant, il ne se laisse pas divertir. Je m'engage derrière lui, car je partage ses valeurs. Je ne vois pas chez lui des ambitions nationales qui dérangent les citoyens."

Dans l’entretien vidéo ci-dessous, la nouvelle entrante en politique tacle le candidat de la droite et du centre : "Laurent Wauquiez s'est porté au secours de Nadine Morano, ça me choque." Véronique Trillet-Lenoir développe aussi des mesures en matière de santé que Jean-Jack Queyranne portera durant la campagne.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut