Les chefs réunis pour la présentation de la Cité de la gastronomie
Les chefs réunis pour la présentation de la Cité de la gastronomie ©Tim Douet

Vallée de la gastronomie : le conseil régional simple tirelire ?

Le lancement du projet interrégional  de "La Vallée de la gastronomie - France" sera officiellement lancé lundi. Dans un avis de 2017, le Conseil économique social et environnemental de Bourgogne Franche-Comté s'interrogeait sur la portée stratégique du choix du conseil régional.

Trois présidents de région pour un projet commun. "Une nouvelle destination touristique gourmande expérientielle de portée internationale" titre l'invitation officielle. Son nom : "La Vallée de la Gastronomie - France". Sa portée : depuis la Bourgogne Franche-Comté jusqu’en Provence-Alpes-Côte-d’Azur, en passant par Auvergne-Rhône-Alpes.

L'idée a été lancée le 28 avril 2016 par le maire de Valence, Nicolas Daragon, fraîchement nommé vice-président de la Région chargé du tourisme. "Nous allons recréer l'itinéraire mythique de la Nationale 7 pour les touristes d'aujourd'hui qui veulent connaître les terroirs et les gens qui les fabriquent. " 

Qu'est-ce que cette vallée de la gastronomie au juste ? "Un concept marketing", dixit la Région qui doit s'appuyer sur "une dizaine de projets phares, générant de l'attractivité touristique".
Dans son rapport sur le budget 2019, partie "dépenses", section "action économique - tourisme", la région Auvergne-Rhône-Alpes écrit que "la priorité va ainsi à l’investissement, le fonctionnement permettant de financer : l’action du Comité régional du tourisme, Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme et l'ingénierie nécessaire aux projets d’hébergements et à la dynamisation des acteurs de manière ciblée (stations de montagne, itinérances, Vallée de la gastronomie)". Il est ajouté, un peu plus loin, que "l’année 2019 permettra également de concrétiser les premières actions de portée interrégionale qui donneront chair à la Vallée de la gastronomie-France de manière à faire émerger une grande destination de portée mondiale depuis la Bourgogne Franche-Comté jusqu’en Provence-Alpes-Côte-d'Azur."

La "revanche" de Nicolas Daragon, maire de Valence

Le concept de vallée de la gastronomie sera donc officiellement lancé lundi 24 juin à 10h00 à l'Hôtel de Région par Laurent Wauquiez, président d'Auvergne-Rhône-Alpes, Marie-Guite Dufay, présidente de Bourgogne-Franche-Comté et Renaud Muselier, président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur.

"Cette nouvelle destination offrira un voyage gourmand au fil des terroirs à la rencontre des créateurs de saveurs sur un territoire qui s'étend de Dijon à Marseille. Elle proposera une sélection d’expériences gourmandes et remarquables destinées à mettre en lumière l’exceptionnelle diversité des offres de la Destination. Elle est à la fois fédératrice pour l’ensemble des filières, levier de développement économique et vitrine mondiale de l’attractivité des territoires traversés."

De Dijon à Marseille via Lyon et Valence donc.  Doit-on voir dans cette vallée de la gastronomie une revanche de son initiateur, le maire de Valence, qui a "raté le coche" de la labellisation "cité de la gastronomie ?"

"Simple tirelire" ?

Dans un avis consultatif émis le 14 novembre 2017, le Conseil économique social et environnemental (Ceser) de Bourgogne Franche Comté n'a pas été tendre avec le projet : "Au regard des éléments présentés, le CESER se demande si le choix de la Région de s'investir dans ce dossier est réellement stratégique et si le Conseil régional n'est pas une simple tirelire." On parle alors d'un projet à 19 millions d'euros. Le Conseil économique social et environnemental poursuit : "ainsi, malgré la participation financière importante du Conseil régional, le Ceser s'interroge sur l'absence d'implication de la région dans la gouvernance de ce pôle culturel. Le choix de la structure associative pour porter l'investissement et les retombées économiques attendues ne sont pas explicités, quantifiés et argumentés dans le rapport."

Rectificatif du 21/06/2019 : l'avis consultatif émis le 14 novembre 2017 est celui du Conseil économique social et environnemental de Bourgogne Franche Comté, non pas d'Auvergne-Rhône-Alpes, comme nous l'avions écrit.

 

De "mondial" à "France"

Dans son rapport du 29 septembre 2017, le conseil régional d'Auvergne-Rhône-Alpes parlait alors de "vallée mondiale de la gastronomie". 
Aujourd'hui, on parle de "vallée de la gastronomie - France". 
"Après consultation auprès de certains publics, il a été décidé de remplacer le mot "mondial" par "France", car il s'agit plus d'une destination mondiale de portée touristique en France" explique-t-on à Lyon Capitale.

 

 

 

 

 

 

 

à lire également
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut