"UTMB for the Planet" : un trail virtuel au succès bien réel

L' "UTMB for the Planet", rendez-vous virtuel, off et solidaire du sommet mondial du trail, a séduit plus de 17 000 coureurs.

D'habitude, depuis une bonne dizaine d'années, lors de la dernière semaine d'août, les rues de Chamonix débordent. 10 000 coureurs participent à l'une des sept courses de l'Ultra-Trail du Mont-Blanc (UTMB) et près de 100 000 spectateurs, selon l'organisation, défilent pendant la semaine, dont la moitié à Chamonix lors du week-end de la course phare de l'événement.

Cette année, en raison de la crise sanitaire liée au Covid-19,  l'UTMB est devenu "UTMB for the Planet", un rendez-vous digital pour mobiliser la communauté autour d'une cause solidaire, en l'occurence WWF France - les 45 000 euros collectés (+50 000 recueillis quelques mois auparavant par les "coureurs solidaires") serviront à financer, principalement, deux programmes de l'ONG, la préservation des écosystèmes alpins et du lynx boréal.

20 fois le tour de la Terre

17 385 coureurs du monde entier (106 nationalités) ont parcouru 818 284 kilomètres, soit 20 fois le tour de la Terre et 23,3 millions de mètres de dénivelé positif soit 4 843 fois l'ascension du mont Blanc.

Une édition un peu particulière, couronnée par la tentative - ratée mais néanmoins hors-norme -  de l'ultra-trailer barcelonais Pau Capell de passer sous la barre fatidique des 20 heures (21h17 pour 171km et 10 000 m D+).

Le fait que cette marque est désormais bien ancrée dans la tête de pas mal d'élites, et que 2020 a laissé un vide à Chamonix promet d'ores et déjà une édition (de nouveau) historique du sommet mondial du trail, en août prochain.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut