ouvriers bâtiment
© PHILIPPE HUGUEN / AFP

Un ouvrier de chantier décède sur son lieu de travail près de Lyon

Le chef de chantier avait chuté d'un échafaudage mal sécurisé lundi à Rilleux-la-Pape, atterrissant sur la tête, sans casque.

Il laisse derrière lui une femme et trois enfants. Âgé de 53 ans, Marc était chef de chantier. Lundi à Rilleux-la-Pape, il chute d'un échafaudage mal sécurisé, selon Le Progrès, qui relate l'information. L'homme aurait atterrit quatre mètres plus bas, la tête la première sur le ciment. Marc ayant troqué son casque pour un bonnet, plus chaud mais moins sûr, le choc n'a pas été amorti.

Transféré à l'hôpital neuro-cardio

Bien qu'il soit demeuré conscient jusqu'à l'arrivée des secours, l'état du quinquagénaire semble déjà très grave aux yeux de ses collègues. Soufrant d'un traumatisme crânien, il est transporté jusqu'à l'hôpital de neuro-cardiologie de Bron, où les médecins le placent dans un coma artificiel. Marc décédera finalement vendredi matin.

Le secteur du bâtiment fait partie des plus touchés par les accidents du travail, avec des conséquence parfois dramatiques.

1 commentaire
  1. Gemini - lun 21 Déc 15 à 14 h 41

    L’article ne cesse de mentionner l’absence de casque. Mais, après une telle chute, casque ou pas, cela aurait-il fait une différence ? Cela m’attriste toujours autant que des personnes puissent décéder dans le cadre de leur travail salarié.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut