Cigarette
©DR

Un millier de buralistes à Lyon contre le paquet neutre

Près d’un millier de buralistes étaient réunis ce lundi soir à Lyon pour dire non à l’instauration du paquet neutre.

Ils étaient un millier de buralistes réunis lundi soir à la Cité internationale pour dire non au paquet de cigarettes neutre. En tout, ce rassemblement qui avait lieu simultanément dans cinq grandes villes de France (Paris, Lyon, Marseille, Nantes et Toulouse) a réuni près de 6 000 professionnels du secteur.

Idée déjà avancée en 2011 par le député socialiste du Rhône Jean-Louis Touraine, l'instauration du paquet neutre n'avait à l'époque pas été retenue. Mais désormais, elle est un des volets phares du plan gouvernemental de lutte contre le tabac porté par la ministre de la Santé, Marisol Touraine.

Adopté et retoqué

Adopté à l'Assemblée nationale, le dispositif a été retoqué par le Sénat il y a quelques semaines de cela. Mais la ministre de la Santé pourrait le représenter devant les députés au cours du mois à venir, et demander son application d'ici à mai 2016.

Pour les buralistes, qui s'estiment déjà frappés par l'augmentation des taxes sur les cigarettes, l'instauration du paquet neutre serait un nouveau coup dur porté à leurs revenus et pousserait les consommateurs à se tourner vers un marché parallèle.

Une seule couleur et des messages de prévention

Concrètement, avec le paquet neutre, les paquets de cigarettes seraient tous d'une même couleur et ne laisseraient apparaître aucun logo de la marque. Le nom du cigarettier resterait tout de même sur le paquet, mais dans une police réduite et standard. La plus grande partie de l’emballage serait recouverte de messages de prévention et de photos chocs, comme actuellement.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut