Métropole de Lyon vue du ciel

Un avion qui franchit le mur du son sème la panique à Lyon et ailleurs

Vers 12h50, un son d'explosion a été entendu de Saint-Etienne à Villefranche, en passant par Lyon, mais aussi jusque dans les Alpes. On connait désormais l'origine de ce "bang".

Une forte détonation a retenti entre Saint-Etienne et Lyon, entendue sur une grande partie du département du Rhône, mais aussi dans la région jusqu'à Annecy, ce lundi vers 12h50.

Sur les réseaux sociaux, de nombreuses personnes se sont inquiétées de ce bruit qui a parfois fait trembler les fenêtres et claquer des portes. Certains craignaient une éventuelle explosion ou un séisme, ce qui n'était pas le cas.

Comme nous l'indiquions plus tôt, plus de peur que de mal, il s'agissait d'un avion de chasse qui a franchi le mur du son à 10 000 mètres, alors qu'il volait au-dessus de Lyon et Saint-Etienne. L'origine de ce "bang" venait d'un Mirage 2000 en vol d'entrainement. Le franchissement du mur du son avait fait l'objet d'une demande d'autorisation. "À l'altitude où il était, il n'y avait aucun risque" précise-t-on du côté du Commandement de la défense aérienne et des opérations aériennes, "ces entraînements sont nécessaires pour que l'Armée de l'air soit en mesure de faire face à toute menace aérienne".

À cause des conditions atmosphériques, le bang supersonique a été entendu, au moins, jusqu'à 130 kilomètres de son point d'origine, comme en témoigne un lecteur qui nous a écrit depuis Valmorel.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut