Troubles à l'esplanade des Mosquées : le collectif 69 monte au créneau

La situation s'envenime à Jérusalem. Au cœur du problème : l'accès à l'esplanade des Mosquées. Les Palestiniens boycottaient le site depuis le 16 juillet, pour protester contre la mise en place de portiques de sécurité après la mort de deux policiers israéliens dans une attaque le 14 juillet. Une manifestation va être organisée ce samedi à 15h place de la République par le collectif 69 de soutien au peuple palestinien.

Alors que le gouvernement israélien avait décidé mardi de retirer les portiques de sécurité au cœur des tensions dans la ville sainte, des affrontements faisant 115 blessés ont eu lieu hier dans l'après-midi entre Palestiniens et forces de l'ordre israéliennes. En cause, une porte d'accès à l'esplanade restée close alors que la première prière depuis la fin du boycott devait avoir lieu aux alentours de 16h. La colère est montée parmi les personnes rassemblées pour cette reprise des prières, et la situation a rapidement dégénéré. Ce vendredi, au lendemain des heurts, l'accès à l'esplanade est interdit aux hommes de moins de cinquante ans pour la grande prière hebdomadaire. Une interdiction qui concerne également la vieille ville, et dont beaucoup craignent qu'elle n'embrase la situation.

Pour Dominique Noly du collectif 69 de soutien au peuple palestinien, "l'installation des portiques doit être mise en relation avec les checkpoints", qui sont source de nombreux tracas quotidiens pour les Palestiniens. Une action d'autant plus contestée "qu'elle viole le cadre légal" selon le membre du collectif 69. L'esplanade des Mosquées est en effet gérée par le Waqf, fondation religieuse jordanienne, depuis la fin de la première guerre israélo-arabe en 1949. "Cette décision, prise hors du droit, a vraiment choqué la population", confie M.Noly.

"Une mobilisation à lire dans le cadre de la colonisation de Jérusalem-Est"

"Ce mouvement de protestation fait suite à la colonisation rampante de Jérusalem-Est, qui est maintenant encerclée de colonies, et où des Palestiniens sont quotidiennement expulsés", poursuit Dominique Noly. Ce dernier dénonce le "tournant radical" pris par le gouvernement israélien : "il y a des extrémistes religieux qui sont ministres maintenant, et qui veulent détruire la mosquée Al-Aqsa." Située sur l'esplanade des Mosquées, elle est considérée comme un des derniers bastions musulmans rescapés de la colonisation. En réaction, le collectif appelle le président de la République à prendre position lui aussi. En attendant, un rassemblement sera organisé par l'association ce samedi à 15h place de la République, "en solidarité avec la Palestine et pour la défense d'Al Aqsa".

à lire également
Soleil levant sur les bords de Rhône
Un dimanche ensoleillé et marqué par l'épisode de pollution de l'air aux particules fines est à prévoir à Lyon. Une journée ensoleillée, des températures douces et un air pollué. Ce dimanche à Lyon,  il fera 9 degrés le matin et une vingtaine de degrés l'après-midi. Malgré un léger vent du Nord (15 km/h) la qualité […]
1 commentaire
  1. mygodisblue - 29 juillet 2017

    Mouais...

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut