Trois tables de Lyon dans le Top 1000 meilleurs restaurants du monde

La Liste qui répertorie les 1000 meilleurs restaurants du monde compte trois tables lyonnaises.

Guy Savoy est élu, pour la cinquième fois, "meilleur restaurant du monde", devant trois restaurants ex-aequo au deuxième rang : La Vague d’Or d’Arnaud Donckele, L’Arpège d’Alain Passard et L’Auberge du Vieux Puits de Gilles Goujon et le restaurant espagnol Martin Berasategui (1er restaurant en Espagne).

Une femme, trois hommes...

Le Japon concentre le plus de restaurants dans ce Top 1000 avec 143 restaurants, suivi par la Chine avec 139 restaurants, les États-Unis avec 111 restaurants. La France est au pied du podium, avec 109 restaurants répertoriés dans ce Top 1000.

Avec huit étoiles, Anne-Sophie Pic, est cuisinière la plus étoilée du monde. Elle sera au Lyon Street Food Festival samedi 18 septembre.

Quatre femmes chefs s’installent dans le Top 35 avec la remarquable progression de Clare Smyth, avec Core by Clare Smyth à Londres (1er restaurant en Angleterre) l’italienne Nadia Santini, Dal Pescatore et les deux françaises Dominique Crenn, Atelier Crenn à San Francisco et Anne-Sophie Pic, Restaurant Pic à Valence.

A Lyon, trois restaurants intègrent ce Top 1000 : La Mère Brazierde Mathieu Viannay,Le Neuvième Art et Takao Takano, tous auréolés de deux étoiles au guide Michelin, sont les trois restaurants lyonnais à intégrer le Top 1000 des meilleures tables de la planète.

... Et un prix spécial

La Liste remet aussi dix prix spéciaux qui récompensent "l’engagement, l’audace, la capacité à se réinventer et porter les valeurs de la gastronomie mondiale de demain".

Le bouchon lyonnais Daniel & Denise se distingue avec le Prix de l’Authenticité et de l’Artisanat,

Algorithmes

Tout a commencé en 2011 lorsque Laurent Fabius, alors ministre des Affaires étrangères (devenu quelques années plus tard le chantre de la "gastrono-diplomatie", notamment à Lyon) avait proposé à Philippe Faure, ambassadeur de France au Japon, de voir ce qui pouvait être fait en matière de tourisme pour développer la marque "France". Un tour de table assez copieux des cuisines françaises révélait alors au diplomate le sentiment de ringardise des grands chefs tricolores au niveau mondial. Le bouc émissaire : le classement britannique 50 Best. Entre temps, le diplomate est nommé directeur d'Atout France, agence de développement touristique en France (un GIE, dont l'assemblée générale est présidée par le secrétaire d'État au tourisme).

La Liste est lancée en 2015, en grandes pompes, sous les ors du Quai d'Orsay. Sur son site, le ministère des Affaires étrangères vante la "grille de lecture objective (et) transparente" du palmarès.

La Liste est le résultat d’un algorithme unique qui bénéficie pour cette nouvelle édition de changements méthodologiques. Souvent désigné comme  "le classement des classements". Sa méthode repose sur un algorithme intégrant et pondérant près de 970 sources internationales. Selon les pays, ces sources peuvent être des notes et classements des guides gastronomiques reconnus, mais également les avis de la presse internationale, nationale et régionale, ainsi que la satisfaction clients. Cette année, apprend-on, l’algorithme a calculé de nouvelles notes pour les 1 000 restaurants du classement, en appliquant une pondération pour prendre en compte les engagements concrets des établissements en matière de responsabilité environnementale et sociale, développement durable et équité.

Tous les résultats de La Liste 2022 ici.

 

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut