@Salomon

Trail : 3 coureurs d'Auvergne-Rhône-Alpes sélectionnés à la Western States

Sur les 369 coureurs qui prendront le départ, samedi 29 juin, de la Western States Endurance Run, le plus ancien 100 miles et l'un des ultra-trails les plus rapides du monde, cinq Français, dont trois de la région, se frotteront à Jim Walmsley, champion en titre et détenteur du record de l’épreuve.

C'est la loterie. Pour pouvoir participer à la Western States Endurance Run, le plus ancien 100 miles de la planète, encore faut-il être tiré au sort.

Historiquement, seuls 369 dossards sont permis par l'US Forest Service. En 1984, le Congrès a promulgué la California Wilderness Act, qui a créé le Granite Chief Wilderness. La Western States traverse ce sentier. Normalement, les événements organisés ne sont pas autorisés dans les zones de nature sauvage. Mais comme la Western States existait avant le Wilderness Act, l'organisation a pu, à condition de ne pas avoir plus de coureurs qu'avant, conservé son  "privilège".

Pour cette édition, 5 862 demandes ont été adressées. Un calcul simple montre qu'un coureur a donc 1 chance sur 16 de décrocher la timbale. Mais c’est un peu plus complexe que cela car chaque coureur recalé au tirage au sort bénéficie de deux "tickets" pour le tirage au sort de l'année suivante et ainsi de suite jusqu'à 64 billets. En 2017, la probabilité d'être sélectionné avec un seul nom dans le chapeau était de 2,5 %, avec 2 billets de 4,9 %, avec 4 billets de 9,5 %, avec 8 billets de 18,1 %, avec 16 billets de 33 %, avec 32 billets de 55,1 % et avec 64 billets de 80 %.

Lire aussi : UTMB : complet à 312 %. Que fait-on maintenant ? 

Sur les cinq Français de la Western States 2019, trois sont originaires de la région Auvergne-Rhône-Alpes : un coureur de Villeurbanne, un d'Annecy et un de Blanzat dans le Puy-de-Dôme.

Jim Walmsley : objectif Jeux olympiques

Ils se frotteront à l’Américain Jim Walmsley (n°1 mondial selon l'indice de performance Itra). Du moins dans la petite ville d'Auburn, Californie, d'où part la course. Car en janvier dernier Jim Walsmley a couru le semi-marathon de Houston en 1h04, le temps nécessaire (à la seconde près) pour se qualifier aux fameux Trials, ces championnats typiques US où les trois premiers se voient qualifier d'office pour les Jeux Olympiques.

Jim Walmsley détient le record de la Western States en 14h30, qui est aussi l'un des ultra-trails les plus "roulants" du monde : 160 kilomètres pour 6 000 D+ (soit 37,5 mètres de D+/km, contre 58,8 m D+/km pour l'UTMB et 57,8 m D+/km pour La Diagonale des Fous).

Particularité de la Western States : la chaleur. Le mercure peut aisément monter jusqu'à 40 degrés. Jim Walmsley avait ainsi du jeter l'éponge en 2017 suite à un coup de chaud. Le coureur du Beaujolais, François d'Haene, avait lui aussi énormément souffert des conditions climatiques ne 2015 (14e) avant de finir 2e en 2018.

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut