Najat Belkacem a Decine © Tim Douet 153

(Toute petite) lettre ouverte aux grands amis de Najat Vallaud-Belkacem

Il me revient, ces jours-ci, rumeurs moites et bruissements broites dont la ville de Lyon raffole et qui font une partie de son charme. Ainsi, Lyon Capitale s’apprêterait à "lancer un site national d’extrême droite", eu égard "aux positions défendues par le directeur de la publication à propos du mariage pour tous" (lire ici, ici et ici) qui en seraient "un premier test grandeur nature". Si le ridicule ne tue pas, il fait encore sourire.

Mesdames et surtout messieurs, votre petite milice de la pensée préfabriquée ne m’impressionne guère et pour tout dire m’amuse effectivement beaucoup. Les positions que j’ai défendues, qui n’ont rien à voir avec celles du kâmasûtra, ont néanmoins toute leur place dans le débat républicain (et, si j’ai bien compris, le maire de Lyon se poserait d’ailleurs exactement les mêmes questions). Car le sujet est vaste, complexe et passionnant, notamment pour ce qui concerne la filiation, l’adoption, la PMA et, dans un avenir plus ou moins proche, la GPA. Aussi, je ne saurai me satisfaire des invectives et autres propos de comptoir de prosélytes sur le retour, fussent-ils des people portés sur la lingerie haute-couture. Ainsi Pierre Bergé (lire ici) qui déclarait le 16 décembre : "Nous ne pouvons pas faire de distinction dans les droits, que ce soit la PMA, la GPA ou l’adoption. Moi je suis pour toutes les libertés. Louer son ventre pour faire un enfant ou louer ses bras pour travailler à l’usine, quelle différence ? C’est faire un distinguo qui est choquant", ou, plus récemment, à l’égard des opposants au mariage pour tous, ses propos pour dénoncer un prétendu "humus antisémite, antigay".

Ne nous y trompons pas, à l’instar d’un Jean-Michel Ribes, qui vient d’affirmer à la télé "un papa, une maman, ça donne aussi Hitler", ou d’un Pierre Bergé, qui n’en est plus à un dérapage près, il y a aussi des activistes politiques plus ou moins anonymes (lire ici) qui peuplent les cabinets ministériels et ont bien compris tout l’intérêt qu’il y avait à criminaliser davantage la parole, afin d’interdire définitivement tout débat en France et d’assimiler ceux qui ne pensent pas comme eux à de dangereux nazillons. C’est que, dans notre pays, le droit pénal réprime les actes qui sont une manifestation de racisme et depuis peu, la législation a aussi pris en compte les injures ou diffamations visant précisément une personne en raison de son orientation sexuelle. La provocation à la haine ou à la violence à l’encontre d’une personne en raison de son orientation sexuelle est ainsi punie d’un an d’emprisonnement et de 45.000 € d’amende (article 24 de la loi du 29 juillet 1881) et la diffamation commise à l’encontre des mêmes victimes est punie de la même façon (article 32 de la loi du 29 juillet 1881).

Enfin, une injure homophobe est punie de 6 mois d’emprisonnement et de 22.500 € d’amende (article 33 de la loi du 29 juillet 1881). Mais, dans le cas d’apologie de crime contre l’humanité –et quand on en arrive à être accusé d’antisémitisme à grande échelle devant le tout Paris médiatique, la frontière devient ténue- les sanctions sont évidemment plus importantes : emprisonnement de 5 ans, amende de 45.000 €, privation de droits civiques pendant 5 ans... De quoi faire réfléchir le pékin moyen, qui ne pourra plus s’énerver que dans le politiquement correct. Va donc, hé patate. Plus sérieusement, et comme toutes les personnes de ma génération sans doute, j’ai un certain nombre d’ami(e)s homosexuel(le)s (oui, je sais, c’est d’une banalité affligeante). Quand je suis invité chez elles ou chez eux, l’homosexualité n’est jamais un sujet, pas plus que l’hétérosexualité. Pourquoi ? Parce que les uns comme les autres, nous détestons par-dessus tout les ghettos (lire ici).

Voilà, c’est tout simple, et nous sommes, je le crois, je le sais, une immense majorité dans ce cas, hétérosexuels ou pas. Cela ne m’empêchera certainement pas d’écrire sur le sujet –ce serait même plutôt le contraire. Ni extrémiste, ni catholique intégriste, ni xénophobe, ni homophobe, j’aime mes ami(e)s, homosexuel(le)s ou pas, en réalité leurs préférences sexuelles "je m’en tamponne le coquillard", comme l’écrivait Raymond Queneau. Mais les militants-talibans-miliciens-de-la-pensée-préfabriquée-dans-le-slip, ça, non merci, sans façon. Mesdames et surtout messieurs, vrais faux-amis de Najat Vallaud-Belkacem, plus vous serez ainsi dans l’excès, plus vous ferez reculer dans le pays la cause que vous prétendez servir, la main sur le cœur… et le petit doigt sur la couture du pantalon.

Didier Maïsto, directeur de la publication de Lyon Capitale.

25 commentaires
  1. Sophie_Lyon - 29 janvier 2013

    Personnellement, les bruits de couloirs lyonnais et autres bruissements de la ville m'importent peu ! Je ne comprend même pas le fond du sujet qui m'apparait comme des réglements de compte personnels. 98% des habitants du Grand Lyon ont bien d'autres soucis que ces fatwas par médias interposés ( médias pris en otage ? ) J'aime lire des infos, des enquêtes, pour le reste, il existe les lettres avec AR, les mails, le téléphone....

  2. Vasquez 17 - 29 janvier 2013

    Effectivement brumeux comme propos, l'air de pas y toucher mais suivez mon regard, je ne fais aucune assimilation ni ne vise personne mais quand même... Un paradoxe quand même : pour éviter les ghettos, est-ce que traiter tout le monde de la même manière en accordant les mêmes droits ne serait pas la meilleure solution ? Et toujours l'intox sur la GPA, aucunement en jeu dans l'actuel débat.

  3. Tryph - 30 janvier 2013

    c'est pratique les éditos hein :)on peut balancer son avis personnel à des milliers de personnes sans remettre en cause sa 'neutralité journalistique' puisque c'est un édito.et au passage on peut aussi reprendre les arguments et obsessions du tristement célèbre adepte du spam qui sévit depuis quelques mois sur les médias Lyonnais.quant aux rumeurs en questions... le bas peuple n'en a pas eu vent, rassurez vous.

  4. Gégé - 30 janvier 2013

    Bravo Monsieur Maïsto !!Un peu d'air frais chez Lyon Cap', ça fait plaisir! Les Lyonnais avec vous.

  5. Jean - 30 janvier 2013

    @ Vasquez 17 'Et toujours l'intox sur la GPA, aucunement en jeu dans l'actuel débat.' Justement, la GPA est bien au programme et ce dès le premier jour de débat : http://www.lefigaro.fr/politique/2013/01/29/01002-20130129ARTFIG00691-taubira-ouvre-la-voie-a-la-gestation-pour-autrui.php Le PS a menti jusqu'au bout lorsqu'il affirmait qu'il n'en serait pas question ! Ce débat n'est pas pas un débat sur le mariage entre personnes du même sexe mais sur la procréation assistée.

  6. Tryph - 30 janvier 2013

    @ Jean:il s'agirait aussi de lire l'article et pas seulement le titre. vous auriez alors compris que le titre est très racoleur (il doit séduire les lecteurs traditionnel du Figaro) et vous auriez vu que l'article explique parfaitement qu'il n'est pas question de légaliser la GPA en France.

  7. Gérard Eloi - 30 janvier 2013

    Je viens de relire les 3 billets et leurs comm dont M. Maïsto tente de refaire la pub en en redonnant les liens en début de cet edito. Fallait du courage pour les billets, et aussi pour certains comm...Néanmoins, je n'ai trouvé nulle part un 'Ami de NVB' qui accusait Lyon Cap ' d'avoir fait un 1er test avant de lancer un site d'ED'.Peut-on savoir à qui ou à quoi M. Maïsto faisait allusion ?Quant à ces 3 billets, + celui-ci, j'estime qu'ils abordent des sujets fort complexes,...

  8. Gérard Eloi - 30 janvier 2013

    (suite)...sujets qui mériteraient débats argumentés et dans la sérénité. Hélas, en attaquant comme il le fait Najat VB par l'injure ou le mépris, M. Maïstro supprime toute possibilité d'argumentation ou de sérénité. S'agit-il donc seulement d'une tentative de démolition de NVB ? Possible, et guère reluisant comme procédé. NB : bien que prénommé Gérard, je n'ai rien à voir avec le Gégé du comm 4. C'est peut-être Depardieu, expert en air pur depuis qu'il a choisi de grands espaces ?

  9. Gérard Eloi - 30 janvier 2013

    Re-NB : dans mon premier comm, j'écrivais (supprimé hâtivement qques mots pour cause des 500 caractères) :'Fallait du courage pour les billets et...'Faut comprendre :'Fallait du courage pour relire ces billets et certains de leurs comm. '

  10. Tom Hacini - 30 janvier 2013

    Gérard, tu vas encore te faire insulter par les roquets du forum. Ils viennent aboyer dès qu'un commentaire trop socialiste se répand. Fais attention, ils veillent.

  11. Gérard Eloi - 30 janvier 2013

    Merci Tom, mais fallait que je l'écrive. Et s'il le faut, je lirai donc avec des pincettes...

  12. Collombitude - 30 janvier 2013

    On n'aboie pas quand un commentaire trop soscialiste arrive sur ce forum, on aboie quand certains défendent le Gégé qui a oublié d'être socialiste. Critiquer Gégé et sa cour est au contraire une oeuvre socialiste. Gégé est un arriviste qui s'est servi du PS pour satisfaire ses ambitions, c'était le cas dans les ex républiques socialistes soviétiques, il a beaucoup appris. Alors que ceux qui se réclament du socialisme aillent engeuler le Gégé pour le remettre dans le droit chemin!!

  13. Janus - 30 janvier 2013

    Tiens un certain G.Eloi ne nous a pas gratifié de son LGTB (Liesbiennes/Gay/Trans/Bi)pour les non initiés !

  14. Gérard Eloi - 30 janvier 2013

    '...ne nous a pas gratifié...'Nous : 1ère personne du pluriel.Et COD d'un verbe conjugué avec 'avoir', donc, 'gratifiés'(le PP du verbe) devait prendre un S.Deux lignes, Janus. Pour dire n'importe quoi, avec n'importe quelle orthographe.Evidemment, on ne dit que ce qu'on peut, et comme on le peut...

  15. Janus - 31 janvier 2013

    Gerard Eloi notre maître à tous...

  16. webmaster - 31 janvier 2013

    @ Gérard EloiJe vous remercie pour votre lecture attentive. Toutefois, il est utile de préciser que ce forum jouit d’une rare liberté d’expression et que chacun peut y faire valoir son point de vue, « en toute sérénité ». En ce qui me concerne, lorsque j’aborde un sujet, c’est toujours de façon extrêmement construite et argumentée. (suite)…

  17. Didier Maïsto - 31 janvier 2013

    @Gérard EloiJe « n’attaque » pas la personne de « Najat VB par l’injure ou le mépris » comme vous l’écrivez, pas plus que je ne me lance dans une prétendue « tentative de démolition », en usant un « procédé guère reluisant ». Je m’intéresse à ce qu’elle déclare en tant que responsable politique de premier plan, et c’est tout, les autres considérations ne m’important en rien : je ne suis militant d’aucun parti et n’adhère à aucun syndicat ou groupe de pression et quand il y a matière, je procède de la même façon avec les représentants de la droite et du centre, comme vous avez pu le lire sans doute dans notre dernière série, consacrée au CSA. Par ailleurs, où avez-vous vu que je supprimais « toute possibilité d’argumentation ? » Si vous avez des arguments à faire valoir, ne vous en privez pas, c’est ici et maintenant, vous ne serez jamais censuré si vous respectez la loi et, pour le dire vite, « les bonnes mœurs ». Mais pour l’heure, je ne lis guère, sous votre signature, que considérations politiciennes sur des personnes -exactement ce que vous dites déplorer- sans que vous vous intéressiez au fond des sujets traités. Ce forum est, finalement, ce que vous en faites et il ne tient qu’à vous de le rendre pertinent. En outre, il me semble que le meilleur moyen de « tordre le cou » aux rumeurs insistantes et aux insinuations nauséabondes, c’est de les exposer publiquement, afin de rétablir la vérité des faits. Enfin, jamais vous ne trouverez sous ma plume des attaques personnelles, que celles-ci soient relatives au physique, aux origines, à une appartenance religieuse ou philosophique ou à des préférences sexuelles. Ce qui m’intéresse, ce sont les idées.Bien cordialement,

  18. Janus - 31 janvier 2013

    La réponse de Didier Maïsto à Gérard Eloi est pertinente et claire. Merci

  19. Gérard Eloi - 31 janvier 2013

    Merci, M. Maïsto, d'avoir répondu à mon long comm.Sur le premier billet ''L'Etoile a pleuré rose', rien à dire.Sur le suivant 'révionnisme pour les nuls' en titre. Même si la conclusion du billet est TB 'reconnaître d'avoir été trop vite), le titre, qui est l'élément le plus accrocheur, peut être considéré comme méprisant voire injurieux ('révisionnisme'...)Quant au 3ème, le vocable 'ministrelle' dans le titre me semble fort péjoratif.Evidemment, un titre doit accrocher,...

  20. Gérard Eloi - 31 janvier 2013

    ...mais le prob du titre, c'est que beaucoup de lecteurs ne retiennent que ça. Et si le titre est péjoratif, la personne concernée sera discréditée pour les gens qui n'auront pas lu jusqu'au bout.J'admets que Najat VB veut parfois aller trop vite. Mais ça me rappelle (et à vous aussi peut-être)...mai 68.Ce qui ne peut empêcher de reconnaître chez elle de grandes qualités d'humanisme et de dynamisme.D'accord, mes comm sur Lyon Cap sont souvent engagés. Mais j'y ai sorti aussi des...

  21. Gérard Eloi - 31 janvier 2013

    ...des argumentations pas uniquement socialistes, notamment quant à la crise et ses mécanismes.Revenons à NVB. Et n'oublions pas que c'est elle qui a dit, en présentant un congrès (suite à la crise 2008) :« A l’heure où le système financier mondial s’écrase, il faut une Révolution démocratique, sociale, économique, énergétique,…, avec un PS radical et exigeant. ».C'est elle aussi qui affirmait, pendant la campagne 2007 : ' L'éducation est la base de tout l'édifice'....

  22. Gérard Eloi - 31 janvier 2013

    ... Enfin, c'est elle qui a écrit 'Raison de plus'. Pour notre époque, et pour l'angoisse que nous ressentons pour nos enfants et surtout petits-enfants, un chef d'oeuvre, un souffle de fraîcheur...Si ce monde réalisait un peu plus de la moitié de ce qu'elle y propose, je pourrais m'endormir tranquille...Bref, je réponds peut-être un peu à côté du sujet, mais vous n'aviez pas répondu à ma première question : qui donc, parmi les amis de NVB,...

  23. Gérard Eloi - 31 janvier 2013

    ... qui donc vous aurait accusé de préparer un truc d'extrême droite ? Trouvé nulle trace...Bref, je vais en rester là, en vous remerciant encore de votre attention. J'espère sans rancuneGE

  24. Didier Maïsto - 31 janvier 2013

    @ Gérard EloiOui, c’est vrai, un titre doit être accrocheur. Mais parfois, on n’a pas tellement le choix, cela devient nécessaire pour faire un contrepoint, car les politiques vont souvent très –trop- vite, dans des débats qui sont subtils et complexes et ne peuvent se résumer à des slogans. Du coup, dans cette bataille d’idées, un édito, qui de mon point de vue doit être incisif, est aussi là pour provoquer un débat, obliger à réfléchir, remettre en cause ce que l’on prenait pour acquis, eu égard, par exemple, à sa sensibilité politique. Oui, les termes sont parfois vifs, mais c’est aussi ce qui fait toute la saveur de notre République. Comme le dit un de mes amis : « Un avis c’est une structure mentale et un niveau d’information à un instant « T ». Je peux radicalement changer d’avis si j’ai une nouvelle info. Si je ne change jamais d’avis quelle que soit l’info, c’est que ma structure mentale est cassée ». Un rien brutal certes, mais je suis assez d’accord. Et comme on disait en 68, (mais j'avais deux ans) « soyons réalistes, demandons l’impossible ». Je suis assez d’accord sur « le souffle de fraîcheur » et bien entendu « sans rancune » ! (sincèrement, c’est un sentiment qui m’est totalement étranger). Enfin, pour ce qui concerne l’extrême droite, les auteurs se reconnaîtront, je ne souhaite pas leur faire trop de pub non plus. Bien cordialement, Didier Maïsto

  25. Gérard Eloi - 31 janvier 2013

    @ Didier Maïstro,Etant donné nos âges en 1968, nous ne sommes pas de la même génération. (Je croyais...mais me gourre parfois)Et je sais, pour avoir travaillé 20 ans dans la presse (simple correspondant local), qu'un titre doit être accrocheur.J'ai su (et utilisé...) aussi combien ça pouvait être utile. Mais mesuré aussi hélas combien ça pouvait causer de dégâts. On fait ce qu'on peut, mais on reste toujours trop loin de la perfection...Amicalement, cher Collègue...GE

  26. Tom Hacini - 1 février 2013

    Les tractations sont évoquées par un élu lyonnais. http://www.romainblachier.fr/2013/01/dubernard-lugan-extreme-droite.html

  27. Marc ANTOINE100 - 2 février 2013

    Après ce match de ping-pong, on pourra passer à autre chose?

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut