Le pont sera aussi à sens unique, direction A7, dès le mois de juin.  Pont de Vernaison – Google Maps

Sud de Lyon : le pont de Vernaison bientôt à sens unique, la Métropole dénonce les réactions "incompréhensibles" des élus locaux

Dès le mois de juin, le pont de Vernaison va passer en sens unique dans le sens Vernaison-Solaize, dans le sens Vernaison-A7. Décision de la Métropole de Lyon. Une décision vivement critiquée par les maires des communes environnantes, notamment par le maire de Vernaison. La Métropole de Lyon dénonce des réactions "incompréhensibles" des élus locaux.

Bisbilles autour du pont du Vernaison, au sud de Lyon. Le pont, dès le mois de juin, restera ouvert aux voitures uniquement dans le sens Vernaison-Solaize. Dans le sens Vernaison-A7. En le rendant à sens unique, la Métropole de Lyon veut préserver l'ouvrage, fragilisé, et éviter de le fermer définitivement.

"Le pont de Vernaison, construit en 1957, fait quant à lui l’objet d’un dispositif de surveillance 24h/24h depuis le printemps 2019, indique la Métropole de Lyon. Début 2020, il a bénéficié de travaux d’urgence concernant l’étanchéité des 4 chambres d’ancrage des haubans qui le soutiennent". Le pont est interdit aux poids-lourds depuis le 12 mars 2020.

"De plus les épisodes de canicule qui se succèdent mettent à rude épreuve le système de câblages et d’ancrages. Une barre d’ancrage en particulier est déjà très fragilisée. Pour prévenir une fermeture définitive du pont les experts préconisent une réduction supplémentaire de la circulation. Aussi, la Métropole prépare une mise à sens unique tout en instruisant plusieurs mesures d’accompagnement permettant de limiter la gêne pour les riverains et usagers habituels", précise la Métropole de Lyon.


"Cette décision ne prend pas en compte la réalité du terrain" Maire de Vernaison


Le pont de Vernaison va donc passer en sens unique dès le mois de juin. Une décision qui n'est pas du goût, mais alors pas du tout, des maires des communes environnantes. "(Cette décision) ne prend pas en compte la réalité du terrain", regrette le maire de Vernaison, Julien Vuillemard. "Cette mise en place en sens unique impose un détour de plus de 15km vers Pierre-Bénite ou Givors pour 6 000-7000 véhicules. Elle augmenterait le trafic sur les axes structurants de nos villes, déjà largement victimes d'embouteillages aux heures de pointe", ajoute-t-il. Le maire de Vernaison s'appuie aussi sur les résultats d'une consultation citoyenne effectuée par la mairie de Vernaison auprès de ses habitants, concluant que 96 % d'entre eux sont contre la mise en sens unique du pont.

Les maires des autres communes du secteur, de Grigny, de Millery, d'Irigny, de Solaize, de Charly ou encore de Vourles sont eux aussi tous contre la mise en sens unique du pont.

Une vive opposition dénoncée par la Métropole de Lyon. "La réaction des maires de Solaize, de Vernaison et de certains élus locaux est d’autant plus incompréhensible que ces mêmes élus ont été largement informés de la situation lors d’une première réunion présidée par Bruno Bernard, puis lors d’un comité de pilotage partenarial associant à la demande de la Métropole, toutes les parties prenantes du dossier", réplique la Métropole de Lyon.

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut