squat Gud recadrée

Squat à Lyon : le tribunal d'instance saisi pour expulser le GUD

La ville de Lyon a demandé au tribunal d'instance d'ordonner l'expulsion des occupants de l'immeuble de la rue du Port-du-Temple.

À la veille d'une manifestation contre l’installation du groupe union défense (Gud) dans un squat créé pour “venir en aide aux Français les plus démunis”, la ville de Lyon a saisi le tribunal d'instance pour réclamer l'expulsion sans délai des occupants de l'immeuble de la rue du Port-du-Temple, baptisé "bastion social" par le groupuscule d'extrême droite. À l'origine de la revendication de l'occupation du bâtiment, le vice-président du GUD a fait appel à un avocat niçois pour assurer sa défense. Ce dernier a plaidé l'incompétence du tribunal d'instance par rapport au tribunal administratif, estimant que l'immeuble en question "relève du domaine public de la ville et non de son domaine privé". L'avocat de la ville de Lyon a plaidé au contraire qu'en tant que "réserve foncière" de la collectivité, le bâtiment appartenait au domaine privé de la ville. La mise en délibéré de l'affaire est prévue pour ce mardi 13 juin.

à lire également
Squat Villeurbanne
Une centaine de gilets jaunes ont défilé ce samedi 7 septembre après-midi dans le centre-ville de Lyon pour l'acte 43. En parallèle, 300 autres personnes ont marché sur la préfecture contre l'expulsion de l'Amphi Z.
2 commentaires
  1. GaeLyon - 11 juin 2017

    “venir en aide aux Français les plus démunis” LOL. Il faut ajouter : À la condition qu'ils soient (les plus démunis) français de souche.... Parce que les autres, hein... C'est très fort la manière dont ces bruts peuvent se faire passer pour de bon samaritains.

  2. Kasneh - 11 juin 2017

    Etonnant, la célérité du tribunal pour régler cette affaire. L'est-il pour les affaires similaires d'extrême gauche ?

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut