Gare de Perrache. @WilliamPham

SNCF : feu vert pour trois allers-retours quotidiens entre Lyon et Paris à "vitesse classique"

Dans un avis rendu jeudi 30 décembre, l’Autorité de régulation des transports a donné son feu vert à la SNCF pour amorcer la relance de trois allers-retours quotidiens entre Lyon et Paris. Ces derniers seront effectués à "vitesse classique" en train Corail. 

Avec l’arrivée de la concurrence sur l’axe ferroviaire entre Paris et Lyon, la SNCF diversifie et adapte son offre avec d’une part la "montée en gamme du TGV inOui" et d’autre part "les petits prix de Ouigo". Cette stratégie présentée au mois d’octobre par Alain Krakovitch, le directeur général de la compagnie ferroviaire française est désormais sur les bons rails. 

Lire aussi : La SNCF modernise ses rames et son offre face à la concurrence sur la liaison Lyon-Paris

Dans un avis rendu jeudi 30 décembre, l'Autorité de transports l'Autorité de régulation des transports a donné son feu vert à SNCF Voyageurs pour relancer trois allers-retours quotidiens à "vitesse classique", en rames Corail, entre Lyon-Perrache et Paris-Bercy ou Paris-Austerlitz. Lors de ce trajet estimé à 5h30, les trains effectueront notamment des arrêts à Mâcon, Dijon ou Melun. Au mois d’octobre, la compagnie ferroviaire avait révélé que ces trajets en Ouigo Corail seraient commercialisés entre 10 et 30 euros. 

La ligne Lyon-Bordeaux ressuscitée fin 2022, par Railcoop

Par ailleurs, l’Autorité des transports a également validé l’exploitation par la coopérative Railcoop de six lignes ferroviaires, dont celles entre Lille-Nantes et Strasbourg-Clermont-Ferrand. La liaison promise par la société française entre Lyon est Bordeaux, elle, a été décalée de juin 2022 à fin 2022, SNCF Réseau n'ayant pas pu assurer les sillons (créneaux de circulation) nécessaires, selon Railcoop.

La petite compagnie basée à Figeac (Lot) compte faire rouler deux allers-retours par jour à partir du 11 décembre 2022 entre Bordeaux, Périgueux, Limoges, Montluçon, Roanne et Lyon, en 7 h 30 environ, ressuscitant ainsi une liaison transversale abandonnée en 2014.

Lire aussi : Railcoop repousse la création de la ligne ferroviaire Lyon-Bordeaux à fin 2022

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut