Face aux nuisances sonores en centre-ville, la police filtre les automobilistes rue Édouard-Herriot © Antoine Merlet

Sécurité, tranquillité publique : bientôt des "maires de nuit", qu'est-ce qui va changer à Lyon ?

Une commission générale consacrée à la tranquillité publique s'est déroulée lundi à l'Hôtel de ville de Lyon ? Qu'en est-il ressorti ? En prévention des nuisances nocturnes, la création d'un conseil lyonnais de la nuit est notamment prévu.

A huis-clos, sans public, sans journalistes, une commission générale consacrée à la tranquillité publique s'est déroulée lundi à l'Hôtel de ville de Lyon. Avec les membres du conseil municipal, le procureur de la République, le préfet délégué en charge de la sécurité et le directeur départemental de la DDSP.

65 policiers municipaux supplémentaires

"La police de proximité est l’essence même de la police municipale : la priorité sera de recréer du lien avec les habitants, de restaurer le sentiment de sécurité en étant présent et visible sur l’espace public", explique l'adjoint au maire de Lyon à la sécurité et la tranquillité publique, Mohamed Chihi.

Ainsi, les effectifs de la police municipale seront portés à 365 agents (contre 300 actuellement)*, il est aussi prévu, selon la ville de Lyon, d'"outiller les agents pour aider les citoyens au quotidien : par exemple en formant nos agents à la communication non-violente, au secourisme, à la lutte contre les discriminations, au repérage des signaux de radicalisation, à la prise en charge des femmes victimes de violence". 

La vidéo-surveillance maintenue

La ville de Lyon compte aussi "développer des brigades équestres et cyclistes passant de 3 à 9 cavaliers, de 8 à 17 agents cyclistes, en cohérence avec l’évolution de l’espace urbain et la généralisation des modes de déplacements doux".

Par ailleurs, la vidéo-surveillance est maintenue. "Un audit indépendant de ce dispositif sera réalisé pour en mesurer leur efficacité, au travers du fonctionnement, de l’organisation et des technologies déployées", précise la ville de Lyon.

Création d'un conseil de la nuit à Lyon

Enfin, pour prévenir les nuisances nocturnes, il est prévu la création du conseil lyonnais de la nuit, avec des interlocuteurs dans chaque arrondissement appelés "maires de nuit".

 

* La ville de Lyon a annoncé 65 nouveaux policiers. En réalité, Lyon compte 300 policiers municipaux en exercice, c'est-à-dire opérationnels (les effectifs réels), sur un tableau d’effectifs théoriques de 350 postes (budgétés). Sur les 65 nouveaux policiers annoncés, 50 vont permettre de revenir à l'effectif théorique. Il ne reste donc que 15 vraies créations de postes. "C'est tout simplement de la com' politique, explique un observateur avisé. La mairie a déjà 50 recrutements à faire, elle en rajoute 15, je lui souhaite bon courage. D'autant que je ne peux pas dire que le profil de la nouvelle municipalité attire beaucoup les policiers qui craignent de ne pas pouvoir faire leur métier."

 

4 commentaires
  1. Abolition_de_la_monnaie - mar 23 Fév 21 à 11 h 24

    Plus de formation pour la police municipale, voilà qui va dans le bon sens.

    Mais je n'ai pas trop compris le concept de "'maire de nuit"... c'est pour remplacer la police municipale qui n'est plus opérationnelle dès qu'il fait nuit ?

    Quant au "pas de journaliste pour cette réunion à huit clos"... ça ne va pas dans le bon sens.
    Qu'un certain public n'ait pas le droit de venir insulter ou tourner en rond par ses remarques, admettons, mais pour ce qui est de la transparence... surtout que là on ne parle pas de sécurité nucléaire...
    Il va falloir qu'ils apprennent à retransmettre en direct sur le net (sans passer par les plateformes US évidemment).

    Signaler un commentaire inapproprié
  2. Lyonnaise69007 - mar 23 Fév 21 à 16 h 45

    Très bonne initiative que de prendre en compte et en main la tranquillité publique. Merci a la mairie de Lyon de commencer à se pencher sur ce sujet ! Pour ouvrir le débat, il faudrait ajouter le ramassage des poubelles le matin ( le repasser le soir ?). Les ambulances privée s qui usent de leurs sirènes a tout va ? Les scooters équipés de pots d'échappement illégaux ? Merci en tout cas pour votre action et réflexion.

    Modéré
  3. grand-lyonnais - mar 23 Fév 21 à 20 h 29

    Enfin des commentaires qui relèvent (un peu) aussi des aspects positifs des informations... merci !
    La notion de "maire de nuit" n'est-ce pas car la police municipale nécessiterait la présence ou le contact de représentants municipaux pour certaines interventions ?
    En tous cas des choses sont tentées pour traiter ce sujet désagréable de la tranquillité/sécurité de nuit et les solutions font sens (bon... sauf la police montée j'ai jamais bien compris le concept, mais paraît-il que ça aide à la pedagogie)

    Modéré
  4. Matthieu - mer 24 Fév 21 à 0 h 21

    "A huis-clos, sans public, sans journalistes, une commission générale consacrée à la tranquillité publique s'est déroulée lundi à l'Hôtel de ville de Lyon."

    mais ce n'est pas pastèque, les cachoteries de l'ancien monde

    où est la co-construction citoyenne et holistique ?

    donc soit ils sont complètement nuls sur le sujet, soit il y aurait divergence de vue dans la belle unité verto-rouge ? Soit les deux ....

    Signaler un commentaire inapproprié

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut