L'adjoint à la sécurité de Lyon, Mohamed Chihi (EELV) et le maire du 2e arrondissement Pierre Oliver (LR)
Rare photo : l’adjoint à la sécurité de Lyon, Mohamed Chihi (EELV) et le maire du 2e arrondissement Pierre Oliver (LR) @Guillaume Lamy

Sécurité. Le maire du 2e arrondissement de Lyon interpelle la première Ministre

La visite de la première Ministre à Lyon a été l'occasion pour le maire du 2e arrondissement d'alerter sur la sécurité dans la capitale des Gaules.

La première Ministre était en déplacement à Lyon, lundi 12 septembre, pour rencontrer, en gare de Lyon Perrache, les militaires de l'opération Sentinelle, déployés dans le cadre de la lutte anti-terroriste, en appui des forces de sécurité intérieure.

Les autorités locales se sont bousculées pour suivre la première Ministre : le préfet du Rhône et d'Auvergne-Rhône-Alpes Pascal Mailhos, le gouverneur militaire Gilles Darricau - qui assure le commandant d'armes de la garnison de Lyon et représente les armées, à Lyon, auprès des hautes instances de l'État, et celui de la zone terre Sud-Est -, le président de la Métropole de Lyon, Bruno Bernard (EELV), Mohamed Chihi, adjoint à la sécurité (EELV) de la Ville de Lyon,  les députés Thomas Rudigoz (Renaissance) et Hubert Julien-Laferrière (EELV), entre autres élus.

Le maire (LR) du 2e arrondissement, Pierre Oliver, a profité des dernières minutes de la première Ministre à Perrache, avant de s'engouffrer dans sa voiture officielle, pour lui glisser un mot sur le sujet, très sensible, de la sécurité à Lyon. "Nous avons besoin du soutien de l’Etat pour assurer la sécurité des habitants (….) Le sujet est compliqué avec la ⁦Ville de Lyon."

Lire sur la sécurité à Lyon :

En visite à Lyon, Darmanin demande à Doucet "des preuves d'amour" envers la police

 

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut