Sécu, ça dépense... et ça dépasse !

La CPAM de Lyon vient de présenter vendredi l'état de ses dépenses pour l'année 2007, par rapport aux prévisions de l'ONDAM (Objectif National de Dépenses de l'Assurance Maladie). Pas très bons. La progression est de 4,4 % alors que l'objectif était de limiter à 2,6.

En vert les génériques. Depuis février 2007 a été mis en place un dispositif incitatif "tiers-payant contre générique". Le principe : le pharmacien propose de remplacer un médicament de marque par un équivalent générique. Si le patient accepte,tout va bien. S'il refuse, il n'aura pas droit au tiers-payant, il devra donc faire l'avance de sa facture et se la faire rembourser ensuite. Résultat : 81,8 % des boîtes passent en générique dans les spécialités où ils existent. Avec un effet direct sur les dépenses, puisque les génériques sont en moyenne 30 % moins chers. La pharmacie correspond à 442 millions d'euros de dépenses pour la CPAM de Lyon.

En rouge, d'autres médicaments comme les antibiotiques, qui progressent de 1,2 % alors qu'ils auraient dû diminuer de 5 %. L'assurance maladie l'explique par les fortes épidémies de début 2007. En rouge surtout les indemnités journalières. Celles versées pour les maladies courantes progressent de 7,9 %. Celles des accidents du travail et maladie professionnelles de 11,1 %. C'est mauvais. Paradoxalement, ce serait une des conséquences du recul du chômage. Pour toucher des indemnités il faut avoir un salaire. Les populations jeunes arrivent sur le marché du travail avec peu d'expériences et souvent dans des emplois précaires et à risques. Les "prestations en espèces" (indemnités journalières) représentent 163 millions d'euros sur l'année 2007.

En noir, même si elles se stabilisent relativement, les dépenses liées aux Affections Longue Durée (ALD) que la Sécu rembourse à 100 %. Gros poste puisque 90 % du budget maladie se concentre sur 10 % de la population. "Elles tirent les dépenses vers le haut", selon l'expression du directeur général Georges Dorme.

Sur l'année 2008, la CPAM prévoit un plan d'action pour rentrer dans les objectifs. Faire diminuer les transports injustifiés (ambulances, taxis) autre poste en rouge. Lancer des campagnes de sensibilisation au bon usage des soins. Et lutter contres les fraudes. Elles sont estimées à 140 millions d'euros au niveau national, et 4 millions pour l'arrondissement de Lyon. "L'assurance maladie est susceptible de contrôler à tout moment ce qu'elle paie". Les tricheurs sont prévenus.

Repères

La CPAM Lyon
3,280 milliards de prestations versées
Progression 2007 : 4,4 % (Objectif : 2,6)
1 429 161 bénéficiaires
9010 professionnels de santé
641 établissements de soins
Coût de gestion : sur 100 euros reçus, 97,76 sont versés en prestations, 2,24 servent à la gestion

à lire également
Patrick Basset, médecin anesthésiste-réanimateur, directeur médical de l'UTMB (Ultra-Trail du Mont-Blanc), est à la tête d'une équipe de 30 médecins, 80 infirmiers, 300 secouristes, 3 hélicos et 10 ambulances. Rencontre avec le "doc" au cœur de la galaxie trail.  
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut