Saint-Priest : des salariés de Renault Trucks licenciés pour avoir brutalisé un distributeur de boissons

L'entreprise Renault Trucks de Saint-Priest, en périphérie de Lyon, a licencié trois de ses salariés au mois de mai. Le motif ? Ils ont malmené un distributeur de boissons.

Des coups de pied qui coûtent cher. Au mois de mai dernier, trois salariés de l'entreprise Renault Trucks de Saint-Priest ont été licenciés révèle ce jeudi Le Progrès. Il leur est reproché d'avoir brutalisé un distributeur de boissons.

Des images de la caméra de surveillance montrent l'un des employés taper sur la machine afin de débloquer une pièce. Il est ensuite revenu avec un de ses collègues et a secoué le distributeur dont sont tombées deux canettes. C'est pour le "vol" de ces boissons qu'ils ont reçu leur lettre de licenciement.

Ils devraient contester leur licenciement

Dans ce courrier que s'est procuré le quotidien régional, on peut y lire ceci : "Votre conduite est préjudiciable à la bonne marche de l'entreprise et constitue un manquement à vos obligations". Les salariés devraient contester la décision devant les prud’hommes.

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut