Lettre pétition contre la fermeture de l’hôpital Henry Gabrielle – DR

Saint-Genis-Laval : pétition contre la fermeture de l'hôpital Henry Gabrielle

Des salariés de l'hôpital Henry Gabrielle et des habitants de Saint-Genis-Laval adressent une pétition à Grégory Doucet (EELV), maire de Lyon, contre la fermeture du centre hospitalier.

Les salariés de l'hôpital Henry Gabrielle sont en colère. Avec le soutien des habitants de Saint-Genis-Laval, ils protestent contre le transfert des activités du centre hospitalier, spécialisé dans la médecine physique et de réadaptation, vers l'hôpital du  Vinatier. Ils décident d'adresser une pétition à Grégory Doucet, maire de la Ville de Lyon et président du Conseil de surveillance des hospices civils de Lyon (HCL), au ministère de la Santé et à l'Agence Régionale de Santé AURA, pour le maintien des activités médicales dans ce centre.

Le 19 octobre dernier, les patients de l'hôpital auraient reçu un mail concernant le "transfert d’une partie des activités de l’hôpital Henry Gabrielle au Vinatier, de liquidation de la recherche publique en matière de rééducation fonctionnelle, de liquidation du site de Saint-Genis-Laval au profit de marchands de santé rebaptisés pour l’occasion projet médico-social".

Depuis 2016, l'avenir de l'hôpital Henry Gabrielle est incertain. Dans une note publiée le 4 juillet dernier, le conseil de surveillance des HCL envisageait une "reconversion immobilière et sociale" du site.

Une fâcheuse méthode selon les militants

Jugé "peu démocrate", les militants fustigent la méthode de Grégory Doucet qui consiste à tenter de "passer en force" le transfert des activités selon eux.


"Des centaines de lits et des milliers de suppressions de postes de soignants, pour le plus grand profit des investisseurs privés", Jean Claude Vaslet, intervenant en prévention des risques professionnels (IPRP)


Les salariés et citoyens remettent en cause la stratégie de désengagement des HCL et du service public qui a conduit à la fermeture de cinq établissements dans l'agglomération lyonnaise, dont l'Hôtel Dieu, lAntiquaille, Pierre Garaud, Debrousse, Dugoujon et Desgenettes.

Les militants souhaitent obtenir au moins 100 signatures.

Lire aussi : Hôpital Henry Gabrielle : le Comité de défense toujours mobilisé

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut