Maison de la Marquise ZAD de Roybon
© Janloup Bernard

Roybon : les travaux du Center Parcs pourraient reprendre, mais…

Le Conseil d’État a annulé l’ordonnance du tribunal administratif qui suspendait la construction du Center Parc de Roybon. Les travaux pourraient donc reprendre, mais le site est toujours occupé et la justice doit encore se prononcer sur le fond de l’affaire.

Sans surprise, le Conseil d’État est allé dans le sens du rapporteur public en annulant les ordonnances du juge administratif de Grenoble qui arrêtait les travaux du Center Parc de Roybon, dans le nord de l'Isère. Pierre et Vacances, qui porte le projet, pourrait donc reprendre la construction de son gigantesque village-vacances, qui accueillera à terme 5 600 personnes dans 1 000 cottages répartis sur 200 hectares de forêt.

Fin 2014, la justice avait été saisie par la fédération drômoise pour la pêche et la protection du milieu aquatique, qui jugeait notamment insuffisantes les mesures compensatoires à la destruction des zones humides qu’entraîne la construction du Center Parc.

Zadistes et justice

Mais la justice n'a toutefois pas fini de se mêler de la construction du Center Parc. Si les travaux peuvent théoriquement reprendre, le tribunal doit encore se prononcer sur le fond de l'affaire, c'est-à-dire étudier la teneur des mesures compensatoires et les études d'impact sur l'environnement, pointées du doigt par les détracteurs du projet.

Dans la pratique, même si Pierre et Vacances en a légalement le droit, les travaux ne devraient pas reprendre tout de suite. Et pour cause. Le site reste occupé par une communauté de zadistes qui s'opposent à la construction. Selon le jugement du tribunal administratif qui sera rendu mi-juillet, leur évacuation pourrait être ordonnée dans la foulée.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut