Maison de la Marquise ZAD de Roybon
© Janloup Bernard

Roybon : les travaux du Center Parcs pourraient reprendre, mais…

Le Conseil d’État a annulé l’ordonnance du tribunal administratif qui suspendait la construction du Center Parc de Roybon. Les travaux pourraient donc reprendre, mais le site est toujours occupé et la justice doit encore se prononcer sur le fond de l’affaire.

Sans surprise, le Conseil d’État est allé dans le sens du rapporteur public en annulant les ordonnances du juge administratif de Grenoble qui arrêtait les travaux du Center Parc de Roybon, dans le nord de l'Isère. Pierre et Vacances, qui porte le projet, pourrait donc reprendre la construction de son gigantesque village-vacances, qui accueillera à terme 5 600 personnes dans 1 000 cottages répartis sur 200 hectares de forêt.

Fin 2014, la justice avait été saisie par la fédération drômoise pour la pêche et la protection du milieu aquatique, qui jugeait notamment insuffisantes les mesures compensatoires à la destruction des zones humides qu’entraîne la construction du Center Parc.

Zadistes et justice

Mais la justice n'a toutefois pas fini de se mêler de la construction du Center Parc. Si les travaux peuvent théoriquement reprendre, le tribunal doit encore se prononcer sur le fond de l'affaire, c'est-à-dire étudier la teneur des mesures compensatoires et les études d'impact sur l'environnement, pointées du doigt par les détracteurs du projet.

Dans la pratique, même si Pierre et Vacances en a légalement le droit, les travaux ne devraient pas reprendre tout de suite. Et pour cause. Le site reste occupé par une communauté de zadistes qui s'opposent à la construction. Selon le jugement du tribunal administratif qui sera rendu mi-juillet, leur évacuation pourrait être ordonnée dans la foulée.

3 commentaires
  1. Epsilon - sam 20 Juin 15 à 9 h 04

    Sinon à part ça : http://www.lemonde.fr/planete/article/2015/06/20/la-sixieme-extinction-animale-de-masse-est-en-cours_4658330_3244.htmlDes experts des universités américaines Stanford, Princeton et Berkeley annoncent que la sixième extinction animale est en cours, et pour ceux qui se foutent de la nature (comme Pierre&Vacances) ça concerne aussi l'homme.Merci aux zadistes de donner de leur temps pour empêcher, où ils le peuvent, des vautours assoiffés de détruire la planète. Vous êtes des héros!

  2. Grandvilain - sam 20 Juin 15 à 9 h 55

    On peut s'interroger sur la pertinence de cette décision dans le contexte de fragilisation de notre espace vital. Les 'mesures compensatoires' sont une aberration et une fumisterie. C'est comme si on vous coupait un bras pour en greffer un autre à votre voisin : vous n'en demeurerez pas moins handicapé à vie. Le désastre annoncé dans ce projet est la conséquence de l'irresponsabilité égoïste et de l'inconscience de nos dirigeants. Merci aux courageux zadistes. L'avenir leur donnera raison.

  3. arnaud l - mer 1 Juil 15 à 11 h 31

    Projet qui crée de l'emploi, qui respecte la loi, qui est plébiscité dans le secteur (passez en voiture à Roybon, les banderoles pro parc fleurissent en permanence). L'Etat aura-t-il le même élan pour dégager les occupants hors la loi que pour lutter contre Uber Pop? A un moment, le chantier est occupé illégalement depuis bien longtemps, la République, c'est l'Etat de droit...

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut