Image d’illustration police.

Rhône : trois enquêtes ouvertes après le viol présumé d’un élève par un camarade

Entre le mois de décembre 2021 et l’été 2022, un enfant de 11 ans aurait été victime de viols et de harcèlements par des camarades de son école à Condrieu dans le Rhône. Trois enquêtes ont été ouvertes. 

Les faits dénoncés par un enfant de 11 ans et ses parents remontent à la période allant du mois de décembre 2021 à l’été 2022. La victime présumée est alors scolarisée dans une école privée de Condrieu, où il aurait été harcelé par certains de ses camarades. 

Des harcèlements qui, selon son avocat Me Jean-Christophe Basson-Larbi, qui a confirmé une information du site ActuLyon, feraient suite à ses révélations auprès de ses parents et des gendarmes le 15 août sur les multiples viols commis en dehors de l’établissement par l’un de ses camarades. "Dès la rentrée, il a été l'objet de harcèlement scolaire de plusieurs camarades et, à ce jour, l'école n'a pas réagi de façon appropriée" et n'a pris aucune sanction, a affirmé l’avocat à l’AFP, précisant que l'élève n'allait plus en cours depuis le 8 décembre. Me Basson-Larbi précise que ce jour-là, le garçon avait été agressé par le père du principal accusé au sein de l'établissement. 

Viols, harcèlements, intimidation

Le parquet de Vienne a confirmé l’ouverture de trois enquêtes dans cette affaire, une première pour viol, une second pour harcèlement et une troisième sur "de possibles menaces ou actes d'intimidation de la famille de l'un des auteurs sur la famille de la victime". À noter qu'à la date de mercredi soir "aucune plainte n’avait encore été déposée" sur ce dernier point. 

Actuellement sous traitement et suivi psychologique, la victime présumée irait aujourd’hui "très mal", selon son avocat. Celui-ci précise qu’il "a pris 8 kg, fait des crises d'angoisse, et a très difficilement vécu les auditions et expertises. […] Il ne comprend pas pourquoi il ne peut pas aller à l'école sans être harcelé, et l'agression du père l'a encore plus traumatisé".

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut