Réunion au sommet pour le Grand Stade

Toutes les parties seront présentes : Grand Lyon, Conseil Général du Rhône, Préfecture, le maire de Décines, Pierre Crédoz et Michel Forissier, secrétaire départemental de l'UMP et maire de Meyzieu.
Jean-Michel Aulas souhaite voir, dés aujourd'hui, voir l'Etat, le Grand Lyon et le département signer un accord qui viendrait confirmer leur engagement pour le projet d'OL Land.
En marge du match de Ligue des Champions face au Bayern Munich, Le président de l'OL avait déclaré que si " les travaux sur le site du Montout n'ont pas commencé dans deux ans, année de la coupe du monde, je quitterai la présience du club et partirai ailleurs ". Il faut dire que son projet d'OL ne cesse de prendre du retard.
Le 11 juillet dernier, le commissaire-enquêteur avait émis un avis négatif sur le Plan Local d'Urbanisme qui mettait en cause l'accessibilité et le financement des infrastructures environnantes du Grand Stade par des fonds publics alors qu'il s'agit d'un projet privé. Or, le 24 septembre, nouveau rebondissement : volte-face du commissaire-enquêteur qui donnait un second avis, positif cette fois-ci. Le tribunal administratif de Lyon, saisi par le Grand Lyon, soulignait que seul le premier avis était à prendre en considération " sous réserve d'appréciation jurisprudentielle ". En clair, le tribunal n'a pas encore analysé si des cas similaires se sont présentés.
Nouvelle étape donc aujourd'hui sur le Grand Stade. De deux choses l'une : soit les parties parviennent à un accord et c'est la victoire de Gérard Collomb sur ses opposants d'avoir mal ficelé le dossier depuis le début, soit les parties se quittent sur un désaccord et c'est le statut quo. Réponse dans quelques heures.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut