Régionales à Lyon : Laurent Wauquiez promet de doubler le budget sécurité

Après un mandat où la région s’est aventurée sur un terrain inhabituel pour elle, la sécurité, Laurent Wauquiez promet d’aller encore plus loin s’il est réélu le 27 juin prochain. Le président sortant s’engage à doubler le budget consacré par la collectivité pour sécuriser les gares, les lycées, mais aussi pour venir en appui des communes.

Laurent Wauquiez continue son tour des commissariats de police municipale de l’agglomération. Après celui de Bron lors de la présentation de ses colistiers, c’est devant celui de Rillieux-la-Pape que le président de la région, candidat à sa succession, a esquissé les grandes lignes de son programme en matière de sécurité. Une priorité qu’il veut opposer à “l’accélération de l’insécurité (…) la recrudescence du trafic de drogue et des incivilités comme les rodéos”. Anticipant la question, Laurent Wauquiez l’admet : “la sécurité c’est d’abord la responsabilité du gouvernement, mais nous avons tous la possibilité d’agir pour éviter que l’insécurité s’installe dans la région. Ce n’est pas un sujet que l’on exhume en campagne, mais dont nous nous sommes emparés depuis cinq ans”. Sous son mandat, le conseil régional a investi 160 millions sur des politiques de sécurisation d’espaces publics.

Intelligence artificielle

Laurent Wauquiez promet de poursuivre dans cette logique, mais en y consacrant toujours plus de moyens. En cas de réélection, il compte doubler cette enveloppe pour poursuivre la sécurisation des transports ferroviaires et des lycées. Il veut aussi continuer de déployer des caméras de vidéo protection (60 millions d’euros pour 10 000 nouvelles caméras) et voudrait même expérimenter des logiciels d’intelligence artificielle comme la reconnaissance faciale lors de la prochaine coupe du monde de rugby en 2023.

Menace sur les aides sociales

Nouveauté : brigade qui se déploierait dans les lycées ou aux abords en cas de besoin, reprenant une expérimentation du conseil régional d’Île-de-France. Une mission qui serait confiée à des entreprises de sécurité privée et pour laquelle Laurent Wauquiez prévoit 2000 interventions par an. Aux côtés d’Alexandre Vincendet (maire de Rillieux-la-Pape) et de Nicolas Darragon (maire de Valence) qui expérimentent le dispositif, Laurent Wauquiez annonce aussi qu’il coupera les aides régionales aux familles de délinquants juvéniles : “il faut dire stop. Les gens qui ne respectent pas les règles de la République ne peuvent pas bénéficier des aides de la République”. Les bourses régionales, le pass région ou les réductions sur les abonnements de transport en commun sont ainsi ciblés. Dans cette campagne courte et avec des compétences régionales encore peu identifiées, Laurent Wauquiez a décidé d’adresser un message simple aux électeurs. Un choix payant jusque là : il caracole en tête des sondages.

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut