Record : 1 km de BD sur les berges du Rhône

A l'occasion de l’ouverture du Festival Off de Lyon BD, la ville a battu samedi le record du monde de la plus grande BD : plus d'1 km de comic strip a été installé sur les berges du Rhône le 28 mai. Récit d’un défi fou.

17h30. Vendredi 27 mai. Le top départ est donné par l'équipe du festival Lyon BD, l'école de dessin Emile Cohl et les écoles d'ingénieur Centrale et Ecam. Tous les quatre sont partenaires pour une même mission : réaliser, en 24h chrono une BD longue d'1km. Et battre ainsi le record de 890 mètres détenu en Inde depuis novembre 2010.

"Créer le buzz pour l’ouverture"

"On cherchait à créer un événement décalé afin de créer le buzz pour l’ouverture du Festival", explique Mathieu Diez, directeur de Lyon BD, à l'origine du défi. Dès février, l'idée est trouvée et les tâches sont réparties : l'école de dessin s’occupera de la BD et les deux écoles d'ingénieur de la logistique. Professeur à Emile Cohl, Olivier Jouvray (auteur avec son frère de la série Lincoln) commence à plancher sur le scénario et sur la charte graphique. "Quand il a créé les personnages, il fallait que ça soit facile à reproduire. Le graphisme est donc simplifié et on est resté sur du noir et blanc", raconte Emmanuel Perrier, directeur délégué de l'école.

L'histoire raconte le périple d'un sauvage, façon homme de Cro-Magnon qui avec l'aide d'un scientifique va découvrir l'art, des peintures rupestres jusqu'à la modernité. Une fois établie, la trame générale fut envoyée à 11 scénaristes en charge chacun d'un chapitre. Plans, actions, personnages, cadre : les story-boards serviront de repères aux apprentis dessinateurs, le soir de cette folle réalisation.

800 kilos de papier et 250 feutres

"Je suis arrivée à 22h à l'Ecam et j'ai pris un bus à 6h ce matin", déclare Gaëlle Vivier, élève à Emile Cohl. Toute la nuit, les étudiants se sont attelés à la réalisation des planches. Des dessins, un à un numérisés par les élèves de l'Ecam. Pourtant, l'étudiante d'Emile Cohl est là cet après-midi, sur les berges du Rhône avec près de 200 autres bénévoles pour tout installer.

C'est la course jusqu'en début de soirée. "Pour gagner du temps, les planches sont par groupe de 7 et sont répertoriées par des étiquettes", souligne Nathalie Raynard, future ingénieure, venue apporter son aide. Les péripéties de l'homme de Cro-Magnon apparaissent case par case sur les quais, accrochées à des barrières, du pont de la Guillotière à la Tête d'Or. 800 kilos de papier Canson et 250 feutres ont été nécessaires pour la BD. "Quand vous faites une oeuvre sur 1km, cela prend des dimensions énormes", rigole Mathieu Diez, regardant s'édifier son idée. Une sacrée tâche pour une oeuvre éphémère. A 18h, le record est homologué avec 1012 mètres. Quelques minutes après, les premières planches sont démontées. Mais cette BD sera retranscrite sur papier : à la rentrée prochaine, sortiront les fameuses péripéties de l'homme sauvage face à la modernité.

à lire également
Près de 350 pompiers professionnels du Rhône sont en arrêt maladie et reprochent à leur direction de ne pas entendre leur souffrance depuis des mois, voir des années, face au manque d'effectif dans les casernes.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut