rue Garibaldi

Réaménagement de la rue Garibaldi : épisode 2 en septembre

En travaux depuis un an, et même s’il faudra attendre 2014 pour le discerner pleinement, le nouveau visage de la rue Garibaldi commence à se dessiner. Etat des lieux.

C’est officiel : dans la nuit du lundi 1er au mardi 2 juillet, le projet de réaménagement de la rue Garibaldi – qui couvre les 3e, 6e et 7e arrondissements de Lyon – est entré dans une nouvelle phase. La circulation s’y effectue désormais sur trois voies entre le boulevard Deruelle et la rue Servient. Une rue Servient de nouveau reliée à la rue Bonnel, tandis que la rue Mazenod, elle, redevient accessible aux automobilistes via la rue Docteur-Bouchut – tout comme le parking des Halles par la rue Garibaldi.

De quoi satisfaire Thierry Philip, auteur de la première question du conseil municipal ce lundi sur le sujet et maire socialiste du 3e arrondissement, le plus peuplé de la ville avec 97 000 habitants. Et ce malgré un été qui s’annonce chargé, entre interventions sur les réseaux souterrains de la ligne 1 du tramway sur le carrefour Servient/Garibaldi et circulation réduite à deux voies entre la rue Servient et la rue Docteur-Bouchut.

La rue Garibaldi, future “voie verte” reliant l’Est à l’Ouest ?

Pour lui répondre, il faut dire que le 14e adjoint au maire de Lyon en charge des relations avec les usagers, Gérard Claisse, a mis les petits plats dans les grands – avec diapositives à l’appui pour démontrer sur pièces l’avancée du chantier. Jugeant la rue Garibaldi construite comme "l’archétype même de ces grandes artères aménagées au temps de la voiture particulière" avec ses 10 voies charriant "un trafic qui ne mérite absolument pas ce dimensionnement " de 65 mètres de large, il a d’ores et déjà enjoint les édiles à "tous se retrouver début 2014 sur une rue Garibaldi devenue une véritable voie verte qui permettra de relier l’Est à l’Ouest de notre ville."

Mais auparavant, Gérard Claisse a pu exposer un récapitulatif complet des cinq étapes du réaménagement tant attendu : remise au sol de l’ensemble des circulations ; nouveau partage de la voirie avec un espace réservé à la voiture particulière réduit de 65 à 20 %, au profit des modes dits "doux" de transport (motos, vélos, transports publics) qui pour l’heure ne représentent que 30 % du trafic ; forte végétalisation de l’axe, de 5 à 35 % de l’espace devant être couvert par 75 espèces végétales ; nécessité de "recoudre les relations entre les quartiers Ouest et les quartiers Est", avec le réaménagement de 30 points de passage piétonnier ; enfin, requalification des espaces publics jusqu’alors dégradés.

Des conditions de circulation déjà “normales, voire meilleures” ?

Se félicitant que les délais aient été tenus "sans faillir depuis octobre 2012", Gérard Claisse ajoute : "Les conditions de circulation sur lesquelles on pouvait émettre des réserves sont pratiquement normales, voire presque meilleures qu’avant le chantier." Selon l’adjoint, la gêne occasionnée aux riverains demeure périodique et – faisant l’objet de diagnostics en lien avec des associations du secteur – il estime que les services de la Ville ont tout fait pour "prendre en compte et améliorer ce qui peut l’être."

En attendant que le nouveau visage de la rue Garibaldi voie définitivement le jour à l’horizon 2015, le chantier basculera dès la rentrée de septembre de la rue Bonnel à la rue Bouchut. Et, début 2014, l’aménagement des trottoirs et des espaces verts pourra commencer. Juste à temps pour les municipales.

6 commentaires
  1. sivoun - mer 3 Juil 13 à 11 h 29

    C'est cool de voir ma ville natale avoir de tels projets en matière d'urbanisation. Je suis déjà venu visité le nouveau centre commercial La Confluence, il est vraiment énorme. Un très beau projet. J'ai hâte de voir ce que cette voie verte va donner 🙂

  2. FOurs - mer 3 Juil 13 à 18 h 28

    le pire de la rue Garibaldi n'est pas sur la portion traitée, mais entre la rue P.Bert et l'avenue Berthelot : moche, polluée, intraversable… à quand sa réhabilitation ?

  3. lyonnais - mer 3 Juil 13 à 19 h 03

    faire passer la part de la voiture de 65% à 20% sur cet axe majeur de notre agglomération lyonnaise est une pur folie de la part de nos instances dirigeantes !C'est automatiquement des bouchons assuré toute la

  4. lyonnais - mer 3 Juil 13 à 19 h 05

    Oups, je continue :C'est automatiquement des bouchons assurés toutes la journée et donc de la pollution en plus en terme de CO2.Nos élus sont pas futés !

  5. vikisme - jeu 4 Juil 13 à 13 h 32

    Je n'arrive pas à comprendre... Comment la rue Garibaldi peut permettre de relier l'Est à l'Ouest de Lyon alors qu'elle descend du Nord au Sud ?

  6. Bernard - jeu 4 Juil 13 à 14 h 19

    En dehors du langage de communiquant, du point de vue du piéton et du riverain, une (quasi) autoroute nord-sud sépare les immeubles de son côté Est de ceux de son côté Ouest : Vous n'allez pas facilement acheter le pain de l'autre côté. Mais si ça devient une rue assagie (la version ultime étant la rue totalement piétonne), passer d'un côté à l'autre sera de plus en plus facile : C'est 'relié'.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut