Morgane Merteuil

Prostitution : "L'occupation de Saint-Nizier, un événement fondateur"

40 ans après la révolte des prostituées de Lyon, qui avaient occupé pendant une semaine l'église Saint-Nizier et avaient inspiré différents mouvements en France et en Europe, le 2 juin est devenu "la journée internationale des luttes des travailleuses du sexe". À cette occasion, Morgane Merteuil, secrétaire générale du Syndicat du travail sexuel (Strass), est l'invitée de l'Autre Direct.

"L'occupation de Saint-Nizier a été un événement fondateur dans la lutte des travailleuses du sexe" assure Morgane Merteuil, invitée de l'Autre Direct. "C'est la première fois qu'il y avait quelque chose d'une ampleur telle que les médias s'y intéressent à ce point (…) Et surtout un mouvement qui a tout de suite inspiré d'autres prostituées, notamment en France, mais aussi en Europe, par exemple en Angleterre". À ses yeux, la situation reste "catastrophique" pour les prostituées en France, à cause de "lois qui nous poussent dans un isolement forcé" : "Il y a 40 ans, les femmes se battaient parce qu'elles étaient arrêtées pour incitation à la débauche (…) aujourd'hui, il y a toujours ce délit de racolage (…) et donc il y a toujours des femmes qui continuent d'être arrêtés parce qu'elles exercent le métier de travailleuses du sexe".

"racisme"

Assez rapidement sur la défensive, celle qui dénonce la "putophobie" décèle du "mépris" à l'égard des prostituées et même du "racisme" dans les questions qui lui sont posées. Elle s'avère particulièrement remontée contre la future loi de pénalisation des clients : "S'il n'y a plus de clients, vous donnez quoi aux prostituées pour qu'elles payent leur loyer ?" interroge-t-elle.

2 commentaires
  1. LeSage75 - mer 3 Juin 15 à 9 h 08

    Le strass? un lobby ultra minoritaire (1% des personnes prostituées) qui a pris une représentante féminine pour masquer le fait qu'ils sont composé en très grande MAJORITÉ par des hommes. Il n'est absolument pas représentatif de la majorité qui sont à 90% des femmes étrangères contraintes avec violence à la prostitution par des réseaux proxénètes (rapportN°3334). Le strass n'a pas les statuts d'un syndicat car son financement est secret comme l'ont souligné les magistrats de la fondation Scelles. Moins de 1% des personnes prostituées ont pris le statut de «travailleuse du sexe» en Allemagne, après 11 ans de légalisation !!! (Medical Daily, JUN 20, 2013) La plupart des femmes prostituées refusent les termes de TDS. Cette femme défent ses intérets financiers pas les personnes prostituées.

  2. abolissimo - mer 3 Juin 15 à 22 h 37

    Rappelons que la célèbre ULLA, la porte-parole très médiatisée de cette occupation de l'église St-Nazaire d'il y a 40 ans, a écrit par la suite, en 2002, après s'être dégagée du contrôle du mac qui écrivait ses discours, un livre intitulé 'Comment avez-vous pu me croire?' http://bit.ly/1KEHsLu Le lobby de la prosto a apparemment trouvé de nouvelles femmes alibis pour couvrir l'exploitation de ses 'ressources'. Et c'est des femmes qu'il attaque que provient aujourd'hui la piste de solution: dissuader les exploiteurs, soutenir réellement les exploitées face à leurs geôliers friqués.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut