Projet Lyon-Turin : "Une aberration économique" pour Jadot

La tête de liste des écologistes aux européennes, Yannick Jadot, en visite en Savoie mardi, a martelé son opposition au projet Lyon-Turin. L’élément central du projet, un tunnel de 57,5 km reliant la France à l’Italie, a commencé à être creusé.

Début avril, la ministre des Transports, Elisabeth Borne, a annoncé le lancement des études pour la réalisation des accès français au futur tunnel franco-italien, concernant le projet Lyon-Turin. Yannick Jadot, la tête de liste des écologistes aux européennes, a rappelé avec vigueur, mardi, son opposition au projet lors d’un déplacement dans les Alpes.

"C’est une aberration économique qui ne sera jamais rentable", explique Jadot, dans des propos relayés par France Bleu. Il se dit prêt à mener "un combat contre l'absurdité, contre la gabegie et contre la destruction de l'environnement".

"Le chantier avance entre 15 et 20 mètres par jour"

"Ce projet doit s'arrêter (...) On ne peut pas aujourd'hui, pour répondre aux 67.000 morts prématurés en France liés à la pollution de l'air, dépenser 26 milliards d'euros pour un résultat potentiel dans 15 ou 20 ans. Ce que demandent même les routiers, ce que demandent les associations, et ce que nous demandons, c'est l'utilisation pleine et entière d'une ligne qui existe, qui est parfaitement en état et qui créerait de l'emploi à l'échelle locale", a ajouté la tête de liste des écologistes aux européennes.

Le délégué général du comité Transalpine, Stéphane Guggino, faisait le point il y a quelques jours dans Lyon Capitale, sur le projet : "La pierre angulaire, la clé de voûte de cette liaison Lyon-Turin, c’est le tunnel de 57km sous les Alpes qui part de Saint-Jean-de-Maurienne jusqu’à Suze (en Italie). Ce tunnel est déjà en chantier. 25 kilomètres de galerie ont déjà été creusés en France et en Italie dont 8 km du tunnel définitif. Aujourd’hui, 16 % du projet définitif du tunnel transfrontalier est déjà réalisé. Le tunnel transfrontalier, déjà en chantier, doit être livré en 2030. Aujourd’hui, on avance entre 15 et 20 mètres par jour. Le chantier avance tous les jours".

Lire aussi : Lyon-Turin : "Le chantier avance entre 15 et 20 mètres par jour"

1 commentaire
  1. Galapiat - 24 avril 2019

    Borne s'est positionnée pour le Lyon -Turin , cout 33 milliards , mais!!! contre l'A45 400 millions , le jeu d'opposition A45 ? ne pas favoriser Wauquiez.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut