Le tracé de la future ligne de tram T10, entre la Gare de Vénissieux et Gerland (Lyon 7e). @Sytral

Projet de tram T10 entre Vénissieux et Lyon - Gerland : consensus pour le désenclavement de Saint-Fons

Le Sytral souhaite réaliser une nouvelle ligne de tramway entre la gare de Vénissieux et Lyon-Gerland en passant par le centre de Saint-Fons pour l'horizon 2025. Si des projets du Sytral divisent, cette ligne T10 semble faire consensus. Elle participe notamment à la transformation de Saint-Fons.

Les concertations "mobilités" vont s'enchainer après l'été dans la Métropole de Lyon. Au programme, celle du projet de tram T9 entre Charpennes et Vaulx-la Soie - qui va passer par les quartiers populaires de Saint-Jean à Villeurbanne et du Mas du Taureaux à Vaulx - mais aussi celle concernant les métros et le téléphérique. Ces deux dernières concertations s'annoncent d'ores et déjà électriques. Le T10 aura aussi le droit à la sa concertation,  pendant deux mois, entre le 23 août et le 23 octobre. "Ce projet semble assez consensuel, tant mieux", fait remarquer Bruno Bernard, le président de la Métropole de Lyon et du Sytral, en référence aux débats assez houleux pour d'autres projets du Sytral.

Le T10, qu'est-ce que c'est ? Cette nouvelle ligne de tram reliera, à l'horizon 2025, la gare de Vénissieux à Gerland (Lyon 7e), en passant notamment par le centre de Saint-Fons. Avec un temps de trajet d'environ 25 minutes.

"C'est une ligne de tram essentielle pour l'agglomération car elle dessert les périphéries. Il est important que tout ne passe pas que par le centre-ville (de Lyon). Passer de Gerland à la gare de Vénissieux et desservir Saint-Fons, c'est essentiel. D'abord pour les habitants, notamment les quartiers populaires de Saint-Fons qui n'avaient aucune ligne forte de transport, ça va aussi améliorer les déplacements pour le sud du 7e arrondissement de Lyon et pour Vénissieux. Mais c'est aussi important pour l'économie, pour le port Edouard-Herriot, pour la vallée de la Chimie et pour mieux desservir les établissements scolaires, notamment le nouveau collège à Vénissieux", explique Bruno Bernard, le président du Sytral.


"Une vraie étape pour désenclaver Saint-Fons"

Bruno Bernard, président EELV de la Métropole de Lyon


"On a fait pas mal de choses dans les quartiers, notamment dans le cadre des politiques de rénovation urbaine, de démolitions, de reconstructions, mais ça ne suffit pas : il faut aussi amener des transports, de l'emploi, dans ces quartiers populaires. L'arrivée du tram est une vraie étape pour désenclaver Saint-Fons. Je suis très fier qu'on fasse enfin cette ligne qui était prévue depuis plus de 20 ans, qui aurait pu être faite plus tôt et qui malheureusement n'est lancée qu'aujourd'hui", poursuit le président écologiste de la Métropole de Lyon.

Le tracé de la future ligne de tram T10, entre la Gare de Vénissieux et Gerland (Lyon 7e). @Sytral

A Saint-Fons, le maire l'avait longuement confié à Lyon Capitale lors d'un entretien sur la transformation de Saint-Fons à retrouver ici, il est ravi de l'arrivée de ce tramway. "Le T10, c’est plus qu’un transport en commun, c’est un levier de transformation urbaine. L’arrivée de ce tram va contribuer à modifier le visage de la ville. La nouvelle ligne de tram est accompagnée du REV (réseau express vélo) qui va apaiser la ville", explique Christian Duchêne, le maire divers gauche de la commune. "Tous ces travaux vont générer beaucoup de nuisance. La circulation va être rendue plus compliquée. Mais pour le tram, les habitants sont prêts à accepter ces difficultés", poursuit-il. "On va avoir tout un travail à faire, pour communiquer, pour que les Saint-Foniards portent ce projet, soient vraiment adhérents et se disent « ce sont deux années intensives, qui vont nous pourrir la vie, mais on va dans le bon sens. Supportons ces désagréments »", nous avait confié Christian Duchêne lors de l'entretien accordé à Lyon Capitale.


"Ce tram est une chance extraordinaire pour Saint-Fons"

Christian Duchêne, maire divers gauche de Saint-Fons


"Saint-Fons va connaître une transformation profonde de son territoire", explique-t-il. "On est la dernière commune de la première couronne à obtenir un transport lourd. Toutes les autres ont ou un métro ou un tram. On avait rien jusqu’à présent. Ce tram, c'est une chance extraordinaire pour nous. Cette ligne va arriver à la fin du mandat (2025-2016), les travaux vont commencer en 2023. On sera à 10 minutes de Gerland, du métro, et on a obtenu que la ligne T10 aille jusqu’à la Halle Tony Garnier. Notre population a besoin d’aller très rapidement sur Lyon. Je parie, et ça toujours été le cas dans la construction des tramways, que ça va aider à transformer la ville", nous avait confié Christian Duchêne.

Lire aussi : Métropole de Lyon - Horizon 2021 : tout ce qu'il faut savoir sur les défis et la transformation de Saint-Fons

La maire PC de Vénissieux, Michèle Picard, partage le même enthousiasme."C’est un changement de paradigme salutaire et utile. Avec des transports qui vont de périphérie en périphérie et pas seulement de périphérie à ville-centre", salue-t-elle. "Le tram va passer devant le nouveau collège de Vénissieux-Saint-Fons", se réjouit-elle. A Vénissieux, deux variantes du tracé seront soumis à la concertation. "Il nous manque encore quelques études de flux. Sur la rue Emile Zola, nous avons un gros collecteur d’eau. On abandonnera après la concertation une variante. On ne voulait pas se priver pendant la concertation d’une variante, on préfère travailler sur les deux", poursuit Michèle Picard.


Contrairement à d'autres projets, beaucoup plus discutés, beaucoup plus clivants, ce projet de tram T10 semble faire l'unanimité


Fanny Dubot, la maire EELV du 7e arrondissement de Lyon, se félicite aussi de ce nouveau transport, qui va mailler le sud de l'arrondissement. "Il y a une coupure urbaine entre Lyon et Saint-Fons. Il fallait rompre cet isolement", explique-t-elle. Le tram T10 passera aussi à proximité du port Edouard-Herriot. Avec un arrêt vers l'entrée du port. "Ce tram va permettre de faire connaitre ce port aux habitants de la Métropole, il va aussi permettre aux salariés du port de venir en transport en commun", explique encore la maire du 7e arrondissement de Lyon.

"Je ne suis pas ravi d’être là, je suis fier", s'enthousiasme Jean-Charles Kohlhaas, vice-président du Sytral. Il pilote ce projet T10 au Sytral. "Les villes de l’est Lyonnais en général, en particulier Saint-Fons, la dernière ville de la première couronne à ne pas avoir de ligne forte de transport collectif, méritaient qu’on consacre un peu d’énergie et de moyens. Cette espèce de toile dans l'agglomération qu’on est en train de faire aujourd’hui, elle attend depuis plusieurs décennies. Enfin, on la met en œuvre. C’est un véritable enjeu de vision des transports collectifs dans la Métropole de Lyon", conclut le vice-président du Sytral. Contrairement à d'autres projets, beaucoup plus discutés, beaucoup plus clivants, ce projet de tram T10 semble faire l'unanimité.

Lire aussi : une nouvelle ligne de métro, ou pas, dans la Métropole de Lyon : les écologistes avancent "masqués"

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut