faits divers

Près de Lyon : le cambrioleur ouvrait simplement les portes, sans forcer

À Villeurbanne, près de Lyon, le cambrioleur profitait simplement des portes qui n'étaient pas verrouillées et rentrait chez les particuliers, même lorsqu'ils étaient présents. C'est ce qui l'a perdu. 

Nos confrères du Progrès ont assisté au procès d'un cambrioleur qui durant cinq mois s'est introduit dans une trentaine de domiciles à Villeurbanne, sans forcer les portes.

Entre décembre 2019 et mai 2020, y compris durant le confinement, son mode opératoire était toujours le même. Agissant dans le quartier de La Perralière, il ouvrait simplement les portes que les particuliers avaient oublié de verrouiller et rentrait dans les domiciles, même si les habitants étaient là.

En février, deux personnes âgées découvrent l'homme dans leur domicile alors qu'il vient de voler un téléphone et un portefeuille. L'une des victimes le prend en chasse, ce qui permettra ensuite d'identifier le cambrioleur, arrêté en juin. Les policiers ont réussi à lui imputer une trentaine de faits.

Lors de son jugement en comparution immédiate, le prévenu a invoqué une forte consommation de cocaïne. Le tribunal de Lyon l'a condamné à 42 mois de prison, dont douze mois avec sursis. L'homme devra également indemniser ses victimes. 

à lire également
1 commentaire
  1. JANUS - 1 juillet 2020

    Cocaïne ? merci les dealers de merde !

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut