raffinerie de Feyzin
©Eliot Lucas (image d’illustration)

Près de Lyon : incident à la raffinerie de Feyzin

Une épaisse fumée noire se dégageait d'une torchère de la raffinerie de Feyzin, près de Lyon, ce vendredi 16 août après-midi. Si Total se veut rassurant, le voisinage de la raffinerie a été marqué par l'ampleur du phénomène.

Un panache noir d'une taille respectable s'échappant d'une torchère de la raffinerie de Feyzin a été observé ce vendredi 16 août en fin d'après-midi. Si de tels dégagements de fumée sont fréquents sur le site de Total, celui-ci a marqué par son ampleur. A l'origine de cette fumée noire, le moteur d'une pompe de propylène qui a grillé à l'allumage. Total, contacté par Le Progrès, évoque un "problème intempestif et sans danger", n'ayant duré que "quelques minutes".

Quelques minutes suffisamment impressionnantes pour provoquer la crainte des voisins de la raffinerie. Sur les réseaux sociaux, des internautes dénonçaient ces problèmes récurrents, accusant la raffinerie de polluer l'atmosphère. Dans la soirée, l'épaisse fumée était toujours bien visible.

 

 

à lire également
2 commentaires
  1. Galapiat - 17 août 2019

    On ne compte plus les "incidents" de torchère, sans gravité qu'ils disent, forcément ils n'habitent pas à proximité.

  2. Abolition_de_la_monnaie - 17 août 2019

    Vous utilisez une voiture ou un moyen de transport qui utilise le pétrole ?
    Alors ça fait partie de la chaîne de production.
    Idem pour le plastique...

    Mais le pétrole est hautement énergétique (le temps c'est de l'argent, et la puissance permet des gains de productivité), est rentable à extraire, et permet de taxer donc de nourrir l'Etat.

    Par conséquent, en restant dans le système monétaire, on est coincé. Reste à savoir quand est-ce que les citoyens vont finir par préférer la vie non empoisonnée mais demandant plus d'efforts, à une vie totalement polluée aux micro-plastiques (voir article il y a un jour sur la présence de plastiques dans les neiges des alpes) mais avec les fesses bien au chaud...

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut