Eric Piolle, le maire écologiste de Grenoble. @AFP

Éric Piolle, le maire EELV de Grenoble est sorti de garde à vue

Entendu depuis ce mardi matin, dans le cadre d’une enquête pour des soupçons de favoritisme le maire de Grenoble, Éric Piolle, est sorti de garde à vue vers 18 heures. 

Le maire de Grenoble Éric Piolle, Europe-Écologie-Les-Verts, était entendu depuis ce mardi matin, sous le régime de la garde à vue, dans les locaux de la police judiciaire de Valence (Drôme). L’édile avait été convoqué par les enquêteurs de la brigade financière, dans le cadre d’une enquête préliminaire pour des soupçons de "favoritisme" dans l’attribution de l'organisation des éditions 2015 et 2016 de la "Fête des Tuiles".

"Juste un débat technique"

À sa sortie de garde à vue, vers 18 heures, il s’est exprimé devant la presse : "Je suis un justiciable comme les autres et je me plie aux convocations de la justice. La justice fait son travail. C’est juste un débat technique sur les marchés publics", a-t-il déclaré au micro de BFMTV. 

Lire aussi : Près de Lyon : Éric Piolle, le maire EELV de Grenoble, placé en garde à vue 

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut