Stéphane Bouillon lors de sa prise de fonction
© Tim Douet

Préfet du Rhône : comment composer avec Collomb et Wauquiez ?

"Travailler avec les élus est toujours passionnant", a affirmé le préfet de Région ce mardi lors d'une conférence de presse organisée pour son arrivée. Dans la région et à Lyon, il aura fort à faire avec Gérard Collomb et Laurent Wauquiez.

Nouveau préfet du Rhône nommé par Gérard Collomb, Stéphane Bouillon aura comme supérieur hiérarchique l'ancien maire de la ville de Lyon. Une personnalité politique toujours très présente sur le territoire avec laquelle il faudra forcément composer. Questionné sur la pression que cela pourrait engendrer, surtout après le limogeage de son prédécesseur, le nouveau préfet du Rhône a expliqué que cela faisait partie du métier : “Les anciens préfets ont travaillé avec Gérard Collomb lorsqu'il était maire et ont fait en sorte de prendre en compte sa personnalité politique et ce qu'il représentait”. “Aujourd'hui, il est ministre de l'Intérieur. S'il m'a choisi, c'est pour ce que j'ai fait dans mes précédentes fonctions. Donc je n'ai pas l'intention de changer”, a-t-il assuré.

“Je sais que nous ne serrons pas d'accord sur tout”

Autre personnalité de taille sur le territoire : Laurent Wauquiez. Une rencontre aura bientôt lieu entre les deux hommes. “Je vais rencontrer Laurent Wauquiez la semaine prochaine et nous aurons l'occasion de faire un point sur la manière dont nous allons travailler ensemble”, a confié Stéphane Bouillon. “Je sais que nous ne serrons pas d'accord sur tout, mais il y a des points sur lesquels nous serrons d'accord. Je souhaite trouver des points de convergence en matière de formation professionnelle et de développement économique pour pouvoir aider ce territoire à avancer. Je souhaite entre nous des liaisons constructives et confiantes et je suis sûr qu’elles le seront”, a-t-il poursuivi. Entre la région et la préfecture, les relations n'ont pas toujours été au beau fixe. La préfecture avait par exemple jugé illégale au regard du droit européen la clause Molière mise en place par le conseil régional. L'ancien préfet Michel Delpuech avait même menacé le président du conseil régional de porter l'affaire devant la justice administrative s'il ne retirait pas sa clause. Ce que l'élu n'avait pas fait.

à lire également
Gérard Collomb
Le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb est assigné devant le tribunal de grande instance de Paris, ce mercredi, pour "atteinte à la présomption d’innocence" par l'avocat de l'Irakien Ahmed Hamdane. Ce dernier vient d'être placé en détention pour "crime de guerre". L'audience est fixée au 6 juillet prochain à 11 h. 
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

La revue du web
Faire défiler vers le haut