Pourquoi la dernière minute de juin 2015 va-t-elle durer 61 secondes ?

Dans la nuit du 30 juin au 1er juillet, la minute entre 1h59 et 2h durera 61 secondes. Une seconde intercalaire afin de synchroniser le temps naturel au temps réel, et qui n'a rien à voir avec la science fiction.

Une minute durera 61 secondes, et cela sans machine à remonter le temps ! Dans la nuit du 30 juin au 1er juillet, une seconde sera rajoutée entre 23h59 et 00h00 (entre 1h59 et 2h00 en France), dans tous les pays du monde. Un laps de temps intercalaire afin de synchroniser le Temps Universel (TU), lié à la rotation de la Terre, avec celui du Temps Atomique International (TAI), le temps légal défini depuis 1971. En cause : les irrégularités de rotations de la Terre sur le très long terme, dû à l'attraction gravitationnelle entre le soleil et la lune, ainsi qu'aux mouvements atmosphériques, aux variations des calottes glaciaires, aux séismes... tandis que l'horloge actuelle, réglée sur les propriétés des atomes, est bien plus exacte : une seule seconde de décalage tous les 300 millions d'années.

Eviter les bugs

Cette pratique est pourtant loin de relever du fantastique, étant donné qu'elle est appliquée régulièrement. La dernière seconde intercalaire avait été placée à la mi-2012, et l'avant-dernière date de 2008. Une modification du temps primordiale pour les satellites et grands réseaux d'ordinateurs, qui sans cela risqueraient des bugs importants. En revanche, et comme à chaque fois, les particuliers n'y verront que du feu.

2 commentaires
  1. Robes Pierre - lun 29 Juin 15 à 18 h 29

    que va-ton faire de tout ce temps??????????

  2. ventuno - mar 30 Juin 15 à 11 h 13

    la presse nationale, et internationale nous gonfle déjà avec cette seconde et maintenant la presse régionale, c'est quand même pas l’événement de l'année, non....

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut