Vieux-Lyon (Office de tourisme de Lyon)

Pour l'office de tourisme ; "Lyon n'est pas une destination de vacances"

Comment se place Lyon sur l'échiquier touristique ? Réponses pour Lyon Capitale de l'Office de tourisme.

Comment Lyon-a-t-elle tiré son épingle du jeu cet été, entre météo maussade, pass sanitaire et pandémie mondiale ? Marronnier de la rentrée, la question mérite néanmoins d'être posée compte tenu de l'importance du tourisme sur l'économie lyonnaise : le secteur représente 40 000 emplois non délocalisables, équivalents à peu ou prou 6 % des emplois salariés de la Métropole et 2 % de son PIB.

Pour rappel, en 2020,  dans la métropole lyonnaise, la pandémie a fait chuter les recettes touristiques de 70 % à 80 %. Soit une baisse estimée entre 700 et 800 millions d'euros annuels.

Le grand défi pour les professionnels du tourisme était donc d'anticiper le volume de voyageurs et d'adapter leur offre. Pour cet été, les actions de promotion de la ville de Lyon ont été fléchés principalement vers les visiteurs de proximité. Une campagne avait aussi été lancée pour accompagner les hébergeurs : "1nuit achetée 1 nuit offerte" pour les séjours de juin à août.

"La vraie saison commence en septembre"

François Gaillard juge 2021 "à 15/20 points d'une année parfaite", comme 2019, année exceptionnelle notamment avec l'accueil de la Coupe du monde féminine de foot.

Mais à Lyon, la vraie saison touristique commence, maintenant "car l'été, juillet-août, n'est pas une forte saison pour nous". Et d'ajouter que "Lyon n'est pas une destination de vacances à proprement parler. C'est une destination de court séjour qui a tendance a être plus calme en été. Mais notre vraie saison commence en septembre et s'étend jusqu'au mois de juin."

Quel modèle lyonnais touristique ?

L'occasion pour le "Monsieur Tourisme" de Lyon (depuis 2004) de vanter le "modèle touristique complètement alternatif" lyonnais.

"On va vraiment se rendre compte si notre modèle reprend tel qu'on le connaissait avec ce tourisme urbain qui va remplir nos week-end et puis ce tourisme d'affaires (confrères, salons, conventions d'entreprises) qui devrait reprendre de manière très forte en septembre octobre et qui fait 65 % de notre activité."

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure
Faire défiler vers le haut