Rhume des foins. Crédits : Mona P. sur Flickr
Rhume des foins. Crédits : Mona P. sur Flickr

Pollen d'ambroisie : prudence à Lyon, dans la Drôme et en Ardèche

Depuis début août, le pollen d'ambroisie se répand à Lyon et dans la région Auvergne-Rhône-Alpes. Si le risque allergique reste modéré à Lyon ce lundi 7 septembre, prudence pour le reste du mois et dans le Sud de la région.

Chaque été, l'ambroisie entrave le quotidien de nombreux Lyonnais. Cette plante, de son vrai nom Ambroisie à feuilles d'armoise, se caractérise par une taille assez haute (jusqu'à 2 mètres), des tiges velues au feuilles vertes découpées et des fleurs jaunes ou vert pâle en épis. Son pollen, très allergisant, présente un risque pour la santé.

Le Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA) surveille l'évolution des pollens sur l'ensemble du territoire français. Depuis début août, le pollen d'ambroisie circule à Lyon avec un risque jugé "moyen" par le RNSA, de niveau 3 sur 5. Si ce risque allergique est redescendu au niveau 1 début septembre, il pourrait bien remonter si l'automne 2020 suit le même schéma que l'automne 2019 avec un risque "très fort", de niveau 5, jusqu'à la mi-septembre et "moyen" jusqu'au 1er octobre.

Dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, les départements les plus touchés sont la Drôme et l'Ardèche, qui présentent un risque allergique au pollen d'ambroisie jugé "élevé", de niveau 5, par le RNSA.

Pour lutter contre l'ambroisie, le mieux reste encore d'éviter les plants, de les arracher sur sa propriété ou de les signaler sur la plateforme dédiée.

Laisser un commentaire

Faire défiler vers le haut